All news
|
Print
11 mai 2015

Le renforcement des actions nationales contre le trucage de matchs au cœur d’une réunion INTERPOL-FIFA au Canada

OTTAWA (Canada) – Renforcer la capacité du Canada à protéger l’intégrité dans le sport et participer à la lutte mondiale contre le trucage de matchs, tel était le thème principal d’une réunion pour l'établissement de partenariats organisée à Ottawa sous l’égide d’INTERPOL et de la FIFA.

Rassemblant quelque 20 partenaires œuvrant à la prévention du trucage de matchs au niveau national, cette réunion visait à aider les parties prenantes à travailler de manière coordonnée, en particulier au niveau national, afin d’adopter une approche globale et unifiée en ce qui concerne la prévention du trucage de matchs et les réponses à apporter aux accusations de trucage.

« Protéger l’intégrité dans le football demeure l’une des principales priorités de la CONCACAF », a déclaré son Président, Jeffrey Webb. « Afin de mettre sur pied une stratégie coordonnée pour l’avenir, une partie de notre action consiste à poursuivre notre collaboration avec nos fédérations membres et nos partenaires, la FIFA et INTERPOL, pour l’élaboration de lois nationales qui pénaliseraient le trucage de matchs dans chaque pays. »

Le Directeur du Renforcement des capacités et de la formation d’INTERPOL, Dale Sheehan, a déclaré qu’aucune organisation ne peut résoudre à elle seule le problème du trucage de matchs.

« La criminalité organisée transnationale peut infiltrer des organismes clés du sport canadien et générer des millions de bénéfices grâce au trucage de matchs, alors que le risque d’être repéré est très faible : ces individus profiteront donc de toutes les occasions. En réunissant les principaux acteurs du secteur, nous favorisons la connaissance et la compréhension de ce problème, et élaborons une stratégie de protection de l’intégrité du sport canadien », a expliqué M. Sheehan.

« Les sports et le fair-play sont la trame de notre société et de notre jeunesse, et les répercussions du trucage de matchs, y compris le meurtre, le suicide et les menaces, peuvent affaiblir cette trame », a-t-il ajouté.

Ralf Mutschke, Directeur de la sécurité de la FIFA, a déclaré : « Le renforcement des capacités est essentiel pour affronter et combattre les dangers liés au trucage de matchs. La FIFA et INTERPOL ont mis en place un programme pluridimensionnel pour approfondir la compréhension, formuler des recommandations spécifiques et améliorer la collaboration de toutes les parties concernées afin de lutter contre cette menace transnationale. Il est essentiel de réunir des alliés forts pour renforcer la bonne gouvernance, les enquêtes et les poursuites ».

« La Coupe du monde féminine 2015 de la FIFA aura lieu prochainement au Canada, et la FIFA salue donc l’engagement de l’Association canadienne de soccer en faveur de la protection de l’intégrité dans le football », a ajouté M. Mutschke.

La réunion a rassemblé de hauts représentants de la Commission de l’alcool et des jeux de l’Ontario (CAJO), de l’Agence des services frontaliers du Canada (AFSC), de l’Association canadienne de soccer, du ministère d’État canadien chargé des sports, de l’Association canadienne des jeux (CGA), de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), de la FIFA, d’INTERPOL et de son Bureau central national à Ottawa, ainsi que de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).