All news
|
Print
05 novembre 2014

Les pays membres d’INTERPOL approuvent l’élargissement du programme I-Checkit

L’initiative fait appel au secteur privé pour combler les lacunes en matière de sécurité liées aux passeports volés


MONTE-CARLO (Monaco) – Afin de soutenir l’initiative I-Checkit d’INTERPOL, qui vise à solliciter un soutien accru du secteur privé en faveur de la sécurité mondiale, les pays membres de l’Organisation ont unanimement approuvé l’élargissement du programme à un plus grand nombre de secteurs d’activité.

Grâce à I-Checkit, des sociétés autorisées telles que des compagnies aériennes, des banques et des hôtels peuvent transmettre des informations relatives aux passeports de leurs clients en vue de leur vérification dans la base de données d’INTERPOL sur les Documents de voyage volés et perdus (SLTD). L’objectif est de repérer les personnes tentant d’utiliser des documents de voyage volés ou frauduleux dans le cadre de transactions commerciales quotidiennes et de prévenir la commission éventuelle d’infractions.

INTERPOL a testé le système I-Checkit avec un petit nombre de partenaires sélectionnés, parmi lesquelsAirAsia, la plus importante compagnie aérienne à bas coût d’Asie du Sud-Est, ainsi qu’un groupe d’hôtels européens. Aujourd’hui, l’Assemblée générale d’INTERPOL a adopté une résolution visant à poursuivre la phase de test ainsi que le développement de I-Checkit de manière à inclure un plus large éventail de partenaires.

En marge de la session de l’Assemblée générale, le Ministre de l’Intérieur de la Malaisie, M. Zahid bin Hamidi, a réaffirmé le soutien de son pays à l’initiative I-Checkit et confirmé le renforcement de la coopération entreAirAsiaet INTERPOL.

La phase de test de l’outil I-Checkit a d’ores et déjà permis d’obtenir des résultats impressionnants : depuis juin dernier, quelque six millions de passagers d’AirAsiaont fait l’objet de vérifications dans la base de données SLTD lors de leur enregistrement sur un vol, qui ont donné lieu à 69 résultats positifs ; à l’issue d’investigations plus poussées, conduites dans les aéroports par les services d’immigration et de police, 18 personnes n’ont pas été autorisées à embarquer.

« En tant que compagnie aérienne desservant 23 pays, nous prenons très au sérieux la question de la sécurité internationale, ce qui nous a conduits à collaborer avec INTERPOL. Nous sommes fiers que notre compagnie soit la première au monde à intégrer pleinement dans son système d’enregistrement la solution I-Checkit d’INTERPOL afin de contrôler les passagers utilisant notre réseau de 100 aéroports en Asie, lequel assure quotidiennement 600 vols internationaux », a déclaré le Directeur général deAirAsia Group, M. Tony Fernandes.

« Nous tenons à remercier l’Organisation de nous avoir accordé le privilège de travailler avec elle et d’avoir permis àAirAsiade tester le système I-Checkit », a conclu M. Fernandes.

Une série de vérifications effectuées via I-Checkit en juillet dernier par un hôtel monégasque partenaire a donné lieu à un signalement positif à partir du numéro du passeport d’un client recherché par l’Autriche pour vol aggravé et vol avec violence, ce qui a permis l’arrestation de ce dernier.

« C’est une preuve concrète que l’initiative I-Checkit d’INTERPOL peut permettre d’empêcher des malfaiteurs et des terroristes potentiellement dangereux d’embarquer à bord d’un avion et de mettre en péril la sécurité des autres passagers, ou de prendre une chambre d’hôtel et de mettre en danger les autres clients », a déclaré Ronald K. Noble, le Secrétaire Général d’INTERPOL.

« Les clients d’AirAsiasavent que la compagnie se préoccupe de leur sûreté et de leur sécurité, et qu’elle fait tout son possible pour empêcher quiconque d’embarquer sur l’un de ses vols en utilisant un passeport volé. Grâce au soutien unanime apporté par les pays membres d’INTERPOL à l’élargissement de l’initiative I-Checkit, j’espère que bientôt, les citoyens du monde entier partageront ce sentiment de sécurité dans leurs activités quotidiennes », a conclu le chef d’INTERPOL.

Dans le cadre du partenariat d’AirAsia avec INTERPOL, la compagnie aérienne a repeint l’un de ses A320 aux couleurs de la campagne mondiale de sensibilisation Turn Back Crime. Afin de marquer la coopération entre INTERPOL et AirAsia, l’appareil a volé jusqu’à l’aéroport de Nice, en France, atterrissant quelques heures seulement avant l’ouverture de l’Assemblée générale, organisée cette année autour du thème « Turn Back Crime : 100 ans de coopération policière internationale ».