All news
|
Print
23 octobre 2014

Un séminaire juridique INTERPOL renforce la lutte contre le commerce illicite dans la région du Golfe

MANAMA (Bahreïn) – Dans le cadre des efforts actuellement déployés pour lutter contre le commerce illicite au Moyen-Orient, INTERPOL organise à l’intention de participants des pays arabes du golfe un séminaire juridique sur les droits de propriété intellectuelle et d’autres questions relatives au commerce illicite.

Ce premier séminaire juridique organisé par INTERPOL dans la région rassemble, quatre jours durant (du 20 au 23 octobre), plus de 50 fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi, juges, procureurs et décideurs des pays du Conseil de coopération du Golfe – Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït et Oman – afin qu’ils tirent profit de l’expérience de spécialistes internationaux.

Le séminaire a lieu dans le contexte d’une évolution très importante de la législation dans la région, à savoir l’adoption d’une nouvelle loi sur les marques pour tous les pays du CCG. Cette nouvelle loi devrait instaurer à l’échelle de la région un ensemble homogène de dispositions relatives à plusieurs questions liées à protection des marques.

« Cette initiative est accueillie favorablement, car elle encourage les autorités publiques et les acteurs concernés à surmonter les obstacles et à conjuguer leurs efforts lorsqu’ils sont confrontés aux mêmes menaces en matière de commerce illicite », a déclaré le Major-général Naji Fahd Al-Hashil, Directeur adjoint de la Sécurité publique de Bahreïn.

« Ce séminaire vient à point nommé, car il donne l’occasion de débattre du rôle et des conséquences de la prochaine réforme législative au regard de la répression pénale des atteintes à la propriété intellectuelle dans la région », a déclaré M. Stefano Betti, Juriste principal à INTERPOL.

Le Major-général Abdul Quddoos Al-Obaidli, Président de l’Association pour la propriété intellectuelle des Émirats, a déclaré que le séminaire offrait aux participants la possibilité d’échanger des idées et des informations afin de mieux lutter contre le commerce illicite dans la région du Golfe aux niveaux juridique et institutionnel.