INTERPOL n’a pas participé à l’arrestation ni à l’expulsion du blogueur saoudien

13 février 2012

INTERPOL confirme qu’il n’est PAS impliqué dans l’arrestation d’un blogueur saoudien en Malaisie ni dans son expulsion vers l’Arabie saoudite. À aucun moment le canal d’INTERPOL n’a été utilisé dans cette affaire, qu’il s’agisse de ses Bureaux centraux nationaux de Kuala Lumpur et de Riyad ou du siège de son Secrétariat général, à Lyon (France).

Dans la mesure où INTERPOL n’a aucun lien avec cette affaire, toute référence à une notice rouge publiée en rapport avec ces faits serait parfaitement fausse et totalement contraire à la réalité.

Par conséquent, dans un souci d’exactitude, d’honnêteté et d’équité, INTERPOL demande à tous les organes de presse ayant évoqué la participation de l’Organisation à cette affaire de corriger et d’actualiser leurs publications et leurs archives afin de rétablir la vérité.

INTERPOL demande en outre à tout organisme qui aurait publiquement et activement évoqué dans les médias, de façon erronée, la participation de l’Organisation à cette affaire en se basant sur de fausses informations, de se rétracter publiquement. Nous encourageons tous les médias et les organismes à contacter systématiquement INTERPOL afin de s’assurer de l’exactitude de leurs informations avant toute déclaration.

Déclaration du Secrétariat général d’INTERPOL - 13 février 2012