África

Níger

  • INTERPOL Niamey
  • Member since :
    30 de septiembre de 1964
Back to África

Níger

La Direction générale de la police du Niger

Compagnie Nigérienne de Sécurité 2

Compagnie Nigérienne de Sécurité

Les missions de police au Niger incombent, d’une part, à la Gendarmerie nationale (ministère de la Défense) et d’autre part, à la Police nationale (ministère de l’Intérieur).

Sous l’autorité d’un Haut Commandant, la Gendarmerie nationale (qui compte environ 3 700 personnels) est chargée de faire respecter la loi dans les zones rurales, alors que la Police nationale concentre ses activités dans les zones urbaines et périurbaines.

Située au cœur de la capitale, en face de l’Assemblée nationale (place de la Concertation), la Direction générale de la Police nationale (DGPN), est composée de neuf directions centrales dont celle de la Police judiciaire.

La Police nationale nigérienne compte un peu plus de 5 000 agents pour une population d’environ 14 000 000 d’habitants. Sa mission essentielle consiste à veiller à l’exécution des lois et des règlements, à assurer la protection des personnes et des biens, à prévenir les troubles à l’ordre et à la tranquillité publics, et à lutter contre toutes les formes de délinquance.

Elle assure également la recherche et l’exploitation des renseignements et informations de nature à permettre aux autorités gouvernementales de déceler et de prévenir toute menace susceptible de porter atteinte aux institutions nationales, aux intérêts fondamentaux et à la souveraineté nationale du Niger.

Direction de la Police judiciaire

Sous le contrôle et la surveillance de l’autorité judiciaire, la Police judiciaire a pour mission spécifique de mettre au jour et de constater les infractions à la loi pénale, de rassembler les preuves, et de rechercher et d’arrêter les auteurs et complices d’infractions en vue de les déférer aux autorités judiciaires compétentes.

INTERPOL Niamey

Le Bureau Central National d'INTERPOL pour le Niger, situé à Niamey, est l’une des divisions de la Direction centrale de la Police judiciaire. Ses priorités en matière de lutte contre la criminalité portent essentiellement sur la cybercriminalité, la traite des êtres humains, les atteintes à l’environnement et surtout le phénomène des vols de véhicules, qui est devenu récurrent dans la région. Le BCN de Niamey se fixe comme objectif dans les 18 mois à venir d’ouvrir l’accès aux bases de données d’INTERPOL aux postes de contrôle frontaliers afin d’améliorer la sécurité du territoire nigérien.

INTERPOL Niamey in action
20 septiembre 2017

INTERPOL capacity building programme targets human trafficking and trans-border crime in West Africa and Sahel

LYON, France– Tackling human trafficking and strengthening borders in the West Africa – Sahel region was the focus of two INTERPOL training sessions in Mauritania and Senegal.The capacity building events (21 - 29 August 2017) aimed to provide frontline officers with the skills and knowledge required to more effectively curb human trafficking across the re...
09 marzo 2017

West African cybercrime underground economy emerging, finds joint INTERPOL-Trend Micro paper

LYON, France – A joint INTERPOL and Trend Micro research paper on cybercrime activity across West Africa has revealed a significant growth in cyber frauds on individuals and businesses.Combining survey results from INTERPOL member countries across the region with research findings by Trend Micro, the ‘Cybercrime in West Africa: Poised for an Underground M...
07 diciembre 2016

Operación fronteriza de INTERPOL contra las redes de delincuencia organizada en toda África Occidental

Una operación de seguridad fronteriza dirigida por INTERPOL en África Occidental ha dado lugar a la detención de traficantes de personas y de migrantes y al decomiso de droga, vehículos robados, dinero en efectivo y productos falsificados.Durante los ocho días de la operación ADWENPA II, del 14 al 21 de noviembre, más de 100 agentes de primera línea aplic...
07 junio 2016

Border management focus of INTERPOL training in West Africa

COTONOU, Benin – A further 44 law enforcement officers from eight countries - Benin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Nigeria and Togo - have undergone training as part of the INTERPOL Capacity Building Project to Foster Stability in West Africa.The two-week (23 May – 3 June) course was the second in a series of training courses aimed at e...