|
Print

Conditions d'emploi pour les fonctionnaires sous Contrat

Toutes les personnes recrutées sous contrat sont soumises au Statut et au Règlement du personnel d’INTERPOL.

Il existe à INTERPOL quatre catégories de postes : les postes hors classe, les postes de direction (grades 1 et 2), les postes d’encadrement (grades 3 à 5) et les postes administratifs (grades 6 à 10). Chaque lieu d’affectation se voit appliquer une grille de traitements différente.

Les traitements versés au personnel d’INTERPOL ne sont pas assujettis à l’impôt sur le revenu, mais un impôt interne est retenu à la source. Les membres du personnel doivent néanmoins déclarer leurs revenus aux autorités fiscales de leur lieu d’affectation. Le traitement est déterminé en fonction de l’expérience professionnelle du candidat sélectionné.

Pour les personnes recrutées pour travailler à Lyon, l’affiliation au système français de protection sociale (pour le volet santé) ainsi qu’à un organisme de couverture sociale complémentaire est obligatoire. Pour la retraite, elles peuvent choisir d’être affiliées soit au régime français soit au Régime de retraite provisoire d’INTERPOL. Les personnes recrutées pour travailler dans d’autres lieux d’affectation sont affiliées d’office au Régime de retraite provisoire d’INTERPOL. En ce qui concerne la couverture santé, les membres du personnel peuvent soit trouver par eux-mêmes un organisme qui les assure et être remboursés d’une partie de leurs cotisations, soit s’affilier à l’un des régimes proposés par INTERPOL.

INTERPOL rembourse les frais de voyage entre le lieu du recrutement et le lieu d’affectation du nouveau fonctionnaire et des personnes à sa charge pouvant prétendre à en bénéficier, ainsi que ses frais de déménagement, sous réserve que son dernier lieu de résidence se trouve à plus de 50 kilomètres du nouveau.

Une aide est apportée pour les démarches relatives aux visas et pour trouver un logement.

Les fonctionnaires qui ne sont pas ressortissants de l’Etat de leur lieu d’affectation et qui n’y résident pas depuis plus de trois ans touchent une indemnité mensuelle d’expatriation dont le montant varie en fonction de la situation de famille et du lieu d’affectation (sauf pour les contrats courts). Cette indemnité est versée pendant une durée maximale de six ans.

Les personnes recrutées qui, au moment de leur recrutement, ne résidaient pas dans la région de leur lieu d’affectation se voient verser à leur arrivée une indemnité d’installation destinée à les aider à couvrir leurs premières dépenses (sauf pour les contrats courts). Le montant de cette indemnité est fonction de la situation de famille et du lieu d’affectation de chacun. Les fonctionnaires engagés pour une courte durée n'ont pas droit au remboursement des frais de voyage ni aux frais de déménagement liés à la prise de fonctions. Ils ne reçoivent ni d'indemnité d'installation ni d'indemnité d'expatriation.

Une indemnité d'engagement de courte durée peut leur être versée, selon leur nationalité. Ils ne peuvent pas prétendre aux prestations d'assurance-chômage au titre de leur engagement de courte durée.

Les fonctionnaires ont également droit à une indemnité de transport.

Travailler pour une organisation internationale peut nécessiter une affectation et des déplacements n'importe où dans le monde en étant prévenu peu de temps à l'avance et pour de longues périodes. Il pourra en outre vous être demandé de travailler en équipes de jour ou de nuit, les jours de semaine ou le week-end et les jours de fêtes chômées.

Grille des traitements

Télécharger la grille des traitements