Afrique

Burkina-Faso

  • INTERPOL Ouagadougou
  • Member since :
    4 septembre 1961
Back to Afrique

Burkina-Faso

La Police nationale du Burkina Faso

Missions :

  • Veiller à l’application des mesures relatives au maintien de l’ordre et de la paix publics ;
  • Assurer l’exécution des mesures relatives à la sûreté de l’État et des institutions ;
  • Assurer l’exécution des mesures relatives à la sécurité des personnes et des biens ;
  • Organiser sur toute l’étendue du territoire national la collecte du renseignement destiné au gouvernement dans les domaines politique, économique, social et culturel ;
  • Assurer les rapports avec les polices des autres pays.

Ces missions, la Police nationale en partage certaines avec d’autres services de sécurité du Burkina Faso, notamment la Gendarmerie ainsi que les Polices municipales. La Gendarmerie nationale est organisée sur le modèle militaire, et agit sous l’autorité du ministre de la Défense. Ses membres sont employés principalement dans les zones rurales et le long des frontières. La Gendarmerie et la Police nationale ont des fonctions de police administrative et judiciaire ; elles ont pour mission de maintenir l’ordre public et d’assurer la sécurité, et sont chargées des enquêtes pénales.

Le Directeur général de la Police nationale est responsable de l’exécution des missions dévolues à la Police nationale, et à ce titre, il dirige et coordonne l’action d’ensemble de la Police nationale. Il est également le chef du Bureau central national d’INTERPOL au Burkina Faso.

Le Directeur général de la Police nationale est assisté d’un commissaire de police, qui est responsable de la gestion quotidienne des activités d’INTERPOL Ouagadougou. Le B.C.N. Ouagadougou est basé dans l’enceinte de la Direction générale de la Police nationale et relève directement de l’autorité du Directeur général de la Police nationale.

Le Bureau central national (B.C.N.) d’INTERPOL au Burkina Faso est chargé de :

  • coordonner les activités d’INTERPOL sur le plan national ;
  • préparer la participation du Burkina Faso aux Assemblées générales d’INTERPOL ;
  • veiller à l’application des résolutions votées par celles-ci ;
  • contribuer à la lutte contre la criminalité de droit commun sur le plan international ;
  • agir comme lien principal entre les services de police burkinabé et étrangers et offrir une gamme de services essentiels destinés à optimiser l’effort international de lutte contre la criminalité.

L’accès aux bases de données d’INTERPOL a permis au B.C.N. du Burkina Faso de mener à bien ces tâches et de fournir un soutien policier adapté aux besoins de ses partenaires nationaux.

Dans le cadre d’une stratégie de renforcement de la sécurité nationale et pour prévenir les activités criminelles au Burkina Faso, INTERPOL Ouagadougou a permis à ses partenaires policiers nationaux d’accéder directement aux bases de données d’INTERPOL sur les personnes recherchées, les véhicules volés ainsi que les documents de voyage volés ou perdus.

Ainsi, en quelques secondes, les services de polices de Nadiagou (à la frontière béninoise), de Cinkansé (à la frontière togolaise), de Dakola (à la frontière ghanéenne), de Yendéré (à la frontière de la Côte d’Ivoire) peuvent désormais déterminer rapidement si une personne est une menace potentielle pour la sécurité nationale. Il en sera bientôt de même pour le service de l’immigration et les aéroports de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso.

INTERPOL Ouagadougou in action
06 juin 2014

Un effort collectif est indispensable pour faire reculer la criminalité pharmaceutique, déclare le chef d’INTERPOL

LYON (France) – Le chef d’INTERPOL a appelé à un renforcement de la collaboration aux fins de la lutte contre la criminalité pharmaceutique, suite à une récente opération menée en Afrique de l’Ouest qui a donné lieu à la saisie de près de 200 tonnes de médicaments illicites ou de contrefaçon d’une valeur de près de 25 millions d’USD.S’exprimant lors de l’...
22 novembre 2012

Près de 400 enfants victimes de trafic secourus à travers le Burkina Faso dans le cadre d’une opération dirigée par INTERPOL

OUGADOUGOU (Burkina Faso) – Près de 400 enfants victimes de trafic – dont certains âgés de six ans seulement – et soumis au travail forcé dans des mines d’or et des champs de coton exploités illégalement ont été secourus lors d’une opération de police coordonnée par INTERPOL au Burkina Faso.Quelque 165 policiers, ainsi que des fonctionnaires des services...
17 novembre 2011

La lutte contre la prolifération des contrefaçons en Afrique de l'Ouest au cœur d'une formation INTERPOL

OUAGADOUGOU (Burkina Faso) – La recherche de moyens permettant de mieux lutter contre le problème croissant des produits de contrefaçon en Afrique de l'Ouest était au cœur d'une formation régionale et d'une réunion opérationnelle organisées au Burkina Faso. Ce séminaire de quatre jours (du 14 au 17 novembre 2011), qui s’est tenu dans le cadre du Programme...
05 novembre 2010

La police du Burkina Faso secourt plus de 100 enfants victimes de trafic au cours d’une opération mise en œuvre avec l’appui d’INTERPOL

LYON (France) – Plus de 100 enfants qui auraient été victimes de trafic ont été identifiés et pris en charge, tandis que 11 individus ont été arrêtés à l’issue d’une opération menée par la police au Burkina Faso, avec l’appui d’INTERPOL. Des dizaines d’autres enfants ont par ailleurs été rendus à leurs familles à la suite d’enquêtes sur le travail de...

Red Notices 2

CISSE
ALASSANE
Age today: 35 years old

Details

BATHYLI
DIONCOUNDA HAMA
Age today: 36 years old
Nationality: Mali

Details

All wanted persons