All news
|
Print
13 août 2014

Une formation INTERPOL en Indonésie pour aider les forces de police à enquêter sur le trafic de migrants

SEMARANG (Indonésie) – La première session du Programme de renforcement des capacités d’INTERPOL en vue de l’amélioration du travail d’enquête sur le trafic de migrants en Asie du Sud-Est se tient actuellement en Indonésie avec la coopération duJakarta Centre for Law Enforcement Cooperation(JCLEC).

Durant deux semaines (11 - 22 août), cette formation rassemble 22 fonctionnaires des unités chargées de la lutte contre le trafic d’êtres humains, des unités spécialisées dans la lutte contre la cybercriminalité, des Bureaux centraux nationaux INTERPOL (B.C.N.) et des autorités judiciaires nationales de huit pays, à savoir le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, la Thaïlande et le Viet Nam.

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’un programme de deux ans, qui bénéficie du soutien financier du Gouvernement du Canada, et dont les objectifs sont de renforcer les capacités en matière d’enquête des agents des services chargés de l’application de la loi d’Asie du Sud-Est dans un but de prévention de la traite des personnes et du trafic de migrants, et d’intensifier la coopération régionale en vue de créer dans la région un réseau durable de mise en commun de connaissances et de compétences spécialisées.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de M. Suhardi Alius, Directeur général de la police, Chef de la Division des enquêtes criminelles de la Police nationale indonésienne ; de M. Dale Sheehan, Directeur du Renforcement des capacités et de la Formation à INTERPOL ; du Brigadier général de police Soepartiwi, Directeur exécutif de la JCLEC ; et duDetective SuperintendentBrian Thomson, Directeur exécutif des programmes à la JCLEC.

Le Brigadier général Soepartiwi a souligné le rôle important joué par INTERPOL dans la lutte contre la criminalité transnationale en Asie du Sud-Est, et il a rendu hommage au Gouvernement canadien et à INTERPOL pour l’aide apportée à la mise en œuvre du programme de renforcement des capacités dans la région.

Félicitant le JCLEC à l’occasion de son 10ème anniversaire, M. Sheehan a déclaré : « Le JCLEC est un partenaire stratégique d’INTERPOL s’agissant de la mise en place de nos programmes de renforcement des capacités. D’autres partenariats avec la Police nationale indonésienne, la Police fédérale australienne et la Gendarmerie royale du Canada, auxquels est associé l’ensemble des pays membres de l’ANASE, garantissent l’échange et le partage indispensables des bonnes pratiques dans toute l’Asie du Sud-Est ».

Le JCLEC est situé dans les locaux de l’École de police nationale indonésienne. Il constitue une ressource pour la région dans le cadre de la lutte contre la criminalité transnationale, notamment en matière de lutte antiterroriste, en assurant la coordination de programmes de formation, de séminaires et d’ateliers.