All news
|
Print
16 avril 2014

INTERPOL offre son assistance à la Corée du Sud suite au naufrage d’un ferry

L’Organisation s’engage à prêter son concours aux opérations d’identification des victimes


LYON (France) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a adressé ses condoléances aux familles des personnes décédées ou disparues lors du naufrage d’un ferry survenu ce jour en Corée du Sud, et assuré les autorités sud-coréennes du soutien plein et entier de l’Organisation aux opérations d’identification des victimes.

Selon certaines informations, le ferry, qui transportait 459 passagers et membres d’équipage, a chaviré alors qu’il se dirigeait vers l’île touristique de Jeju. Le 16 avril 2014 à 12 h 00 GMT, le gouvernement de la Corée du Sud a annoncé que 164 personnes avaient pu être secourues mais que quatre étaient décédées et 291 toujours portées disparues.

« Au nom de la communauté internationale des services chargés de l’application de la loi, INTERPOL adresse ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de cette tragédie, et ses pensées aux personnes toujours portées disparues », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« INTERPOL a offert aux autorités sud-coréennes son assistance dans le cadre des opérations et des enquêtes relatives à cette catastrophe et met à leur disposition son réseau international de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes, ses capacités de communication 24 heures sur 24, ainsi que son réseau mondial de contacts au sein des services chargés de l’application de la loi », a ajouté le chef d’INTERPOL.

Lorsqu’un accident de cette nature se produit, INTERPOL peut envoyer sur place une Cellule de crise composée de spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes (IVC), afin d’aider les autorités locales à identifier les victimes en procédant en temps réel à des comparaisons avec le contenu des bases de données génétiques et dactyloscopiques d’INTERPOL. Depuis 2004, 17 équipes d’identification des victimes ont ainsi été déployées dans le monde entier sur des lieux de catastrophes.

« L’identification rapide et précise des victimes est une priorité au lendemain d’une catastrophe comme celle-ci : le soutien et la coordination à l’échelle internationale sont donc cruciaux ».

« L’expérience acquise par INTERPOL dans ce type d’assistance peut jouer un rôle important, et nous allons continuer de collaborer avec les pays membres de l’Organisation afin de fournir aux autorités sud-coréennes tout le soutien qu’elles jugent nécessaire », a conclu le Secrétaire Général Noble.

En 2008, aux Philippines, plus de 800 personnes avaient trouvé la mort lors du naufrage d’un ferry provoqué par le typhon Frank. L’équipe déployée par INTERPOL avait joué un rôle central dans les opérations d’IVC en contribuant à l’identification de près de 500 victimes par l’utilisation de techniques avancées d’analyse de l’ADN et par des examens d’empreintes digitales et de données dentaires, ainsi qu’en assurant la mise à disposition de conteneurs réfrigérés et de laboratoires mobiles de police scientifique.