All news
|
Print
07 avril 2014

Atelier INTERPOL au Sénégal sur le thème de la lutte contre le trucage de matchs de football

DAKAR (Sénégal) – Un atelier de formation INTERPOL réunit aujourd’hui des représentants des instances du football, des joueurs, des arbitres, ainsi que des représentants des gouvernements et des services chargés de l’application de la loi de toute l’Afrique de l’Ouest, afin de mieux leur faire connaître et comprendre le phénomène de la corruption dans le football.

Cet atelier de deux jours (7 et 8 avril), organisé en partenariat avec la FIFA et l’Union des fédérations ouest-africaines de football, a pour objectif de trouver des moyens permettant – à terme – de prévenir le trucage de matchs en informant les personnes concernées des risques encourus.

Parmi les questions abordées figurent le repérage des tactiques utilisées par les personnes qui se livrent au trucage de matchs, les moyens de reconnaître ces tactiques et de les signaler, ainsi que l’échange d’informations et les méthodes de diffusion des bonnes pratiques en matière de préservation de l’intégrité du sport.

L’atelier organisé à Dakar – auquel ont assisté 65 participants du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinée et de la Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, de la Mauritanie, du Sénégal et de la Sierra Leone – a été ouvert par le ministre des Sports et de la Vie associative du Sénégal, M. Mbagnick Ndiaye.

INTERPOL organise des ateliers régionaux dans toutes les parties du monde dans le cadre de l’initiative conjointe INTERPOL-FIFA visant à sensibiliser à la menace que représente le trucage de matchs, à éduquer et à former les acteurs clés du football afin qu’ils soient en mesure de repérer les tentatives de corruption ou de trucage de matchs, d’y résister et de les signaler, et également à mieux préparer les professionnels de l’application de la loi à enquêter sur les affaires de trucage de matchs.

Le sport rapproche les peuples et transcende les différences de langues, de cultures et de croyances. Malheureusement, l’enthousiasme généré par le sport est exploité par des malfaiteurs et des organisations criminelles à des fins illégales, ce qui fait du trucage de matchs un défi mondial. L’initiative conjointe INTERPOL-FIFA vise à protéger le jeu aujourd’hui et pour les générations futures.