Back
|
Print

La criminalité financière

La criminalité financière, qui est parfois appelée « criminalité en col blanc », englobe un large éventail d’infractions, généralement d’ampleur internationale.

Étroitement liées à la cybercriminalité,les infractions financières sont souvent commises par l’intermédiaire d’Internet et ont une forte incidence sur les secteurs de la banque et de la finance internationales, tant officiels que parallèles.

Les infractions financières touchent aussi bien les particuliers que les entreprises, les organisations et même les États, et sont préjudiciables à l’économie et à la société tout entières en raison des sommes considérables qu’elles font perdre.

Les principales initiatives d’INTERPOL en matière de criminalité financière concernent :

Les défis

Les réseaux criminels organisés sont souvent à l’origine des infractions financières, attirés par les considérables profits qu’ils peuvent en tirer.

Les services chargés de l’application de la loi doivent réagir rapidement afin de réunir des éléments de preuve ou de geler et saisir les avoirs obtenus de façon illicite. Un certain nombre de facteurs rendent cependant très difficile, voire impossible, la localisation des avoirs illicites ou d’origine criminelle.

Ces facteurs sont liés aux différences existant entre les pays en matière de législation nationale, d’application des accords internationaux et de niveau d’expertise des autorités chargées des enquêtes et des poursuites.

Face à ces défis véritablement internationaux auxquels sont confrontés les services chargés de l’application de la loi, INTERPOL a pour rôle :

  • De recenser et de réunir les pratiques recommandées et l’expertise en la matière et de diffuser ces informations auprès des services chargés de l’application de la loi, dans le monde entier ;
  • D’aider les services spécialisés à échanger rapidement des informations opérationnelles en utilisant les outils et services qu’il met à disposition.