Back
|
Print

Armes à feu

Outre le danger qu’elle représente pour la sécurité des citoyens de tous pays, l’utilisation d’armes à feu à des fins illicites fait peser, de manière plus générale, une menace sur la sûreté, la paix, la stabilité et le développement. Faciles à dissimuler et à transporter, elles assurent des profits substantiels aux trafiquants d’armes légères et de petit calibre illicites. Aucun pays n’est épargné par la violence liée aux armes à feu.

Chaque année, des armes à feu servent à commettre plus de 245 000 homicides dans le monde entier (pays en guerre non compris). Cependant, il ne s’agit là que d’une petite partie des infractions commises avec des armes à feu, celles-ci étant fréquemment utilisées pour perpétrer d’autres actes criminels.

Recueillir des renseignements

Afin d’apporter un soutien aux policiers chargés d’enquêter sur des infractions avec usage d’armes à feu, INTERPOL propose de puissants outils susceptibles d’aider les pays membres à améliorer le recueil de renseignements sur ces armes – en utilisant les informations figurant sur l’extérieur de l’arme et les données pouvant être recueillies concernant l’intérieur de l’arme – en vue d’empêcher la commission d’infractions ou d’élucider des affaires.

  • Le Système INTERPOL d’identification des armes à feu (auparavant connu sous le nom d’« IWeTS »)
    Cet outil de communication international permet à un enquêteur de demander au pays d’origine ou d’importation licite d’une arme à feu l’historique de ses propriétaires successifs. La reconstitution du parcours des armes à feu peut fournir à la police de précieux renseignements et des pistes d’enquête pour élucider des affaires.
  • Le Tableau de référence INTERPOL des armes à feu (IFRT)
    Cet outil interactif en ligne offre un mode de description normalisé des armes à feu. Les enquêteurs ont ainsi la possibilité de consulter ou de vérifier certaines caractéristiques d’une arme à feu – marque, modèle, calibre et numéro de série – et de considérablement augmenter leurs chances de reconstituer l’historique de ses propriétaires successifs lorsqu’ils soumettent une demande d’identification. L’IFRT contient plus de 250 000 références d’armes à feu, des descriptions détaillées et 57 000 images de grande qualité.
  • Le Réseau d’information balistique d’INTERPOL (IBIN)
    Chaque arme à feu laisse des marques microscopiques uniques sur la surface des douilles et des balles qui ont été tirées. Tout comme les systèmes de reconnaissance d’empreintes digitales peuvent révéler un lien entre des personnes et des infractions commises dans différents pays, IBIN est capable de déceler en quelques minutes les similitudes entre deux balles ou deux douilles, aidant ainsi la police à opérer des rapprochements entre des affaires apparemment sans lien. IBIN est la première plateforme mondiale de recueil, de déclaration, de partage et de comparaison de données balistiques.

Former

Une formation en ligne sur l’identification des armes à feu est accessible aux utilisateurs autorisés. Constituée de plusieurs modules, cette formation porte sur la composition, l’assemblage, le fonctionnement et l’identification de tous les types d’armes à feu, connaissances fondamentales dans le cadre de toute enquête relative à de telles armes.

Centraliser les données

Il n’existe pas actuellement de fichier unique regroupant les informations relatives aux armes à feu volées et perdues au niveau mondial. Reconnaissant l’intérêt d’un tel fichier ainsi que la nécessité de partager de manière rapide et fiable les informations de police essentielles, nous travaillons à la création d’une base de données mondiale à laquelle les pays membres pourront accéder pour déclarer et rechercher des armes perdues, volées ou ayant fait l’objet de contrebande ou de trafic. Cette base de données est connue sous le nom de Système INTERPOL de gestion des données sur les armes illicites et du traçage des armes (iARMS).

Les utilisateurs autorisés pourront interroger iARMS et déterminer immédiatement si les armes à feu qu’ils ont saisies ont été signalées à INTERPOL par un autre pays membre.

Le projet iARMS, financé par l’Union européenne, arrivera à son terme en décembre 2012.

Alertes internationales

Le système des notices INTERPOL peut être utilisé pour alerter les pays membres au sujet de menaces liées aux armes à feu.

Une notice orange peut être publiée en vue d’alerter la police, les organismes publics et les autres organisations internationales de la menace potentielle que représentent des armes à feu dissimulées sous d’autres formes difficiles à détecter dans des circonstances normales. Une notice mauve peut être publiée afin de communiquer des informations sur des armes à feu particulières, leurs pièces et les autres éléments qui leur sont liés, ainsi que sur les modes opératoires utilisés pour commettre des infractions.