All news
|
Print
22 juillet 2014

La Cellule de crise déployée par INTERPOL en Ukraine engage le processus d’identification des victimes du vol MH 17

KHARKIV (Ukraine) – Les membres de la Cellule de crise INTERPOL (IRT) dépêchés à Kharkiv (Ukraine) ont engagé le processus d’identification des victimes de catastrophes (IVC) à la suite du crash du vol MH 17 de la compagnie Malaysia Airlines.
 
Les restes humains retrouvés jusqu’à présent ont été étiquetés et numérotés avant d’être placés dans des wagons réfrigérés et acheminés de Donetsk vers le centre d’opérations dédié, à Kharkiv, où la Cellule de crise INTERPOL, aux côtés des autres équipes internationales d’IVC, procédera aux examens préliminaires.

La Cellule de crise INTERPOL, qui compte 10 personnes, se compose actuellement de trois spécialistes néerlandais de l’IVC dont l’un dirige l’ensemble de l’équipe, de quatre fonctionnaires d’INTERPOL, d’un expert de police scientifique brésilien qui est également président du Groupe directeur d’INTERPOL sur l’IVC, ainsi que de représentants d’Europol et de la Commission internationale pour les personnes disparues (CIPD).

Une fois les examens préliminaires terminés, les victimes seront probablement transférées aux Pays-Bas où aura lieu la totalité du processus d’IVC, qui se déroulera conformément aux normes INTERPOL en la matière.

L’IRT se tient en contact étroit avec la Cellule de gestion de crise spécialement mise en place au sein du Centre de commandement et de coordination (CCC), au siège du Secrétariat général, pour assurer la coordination entre le terrain et les pays membres disposant d’une expertise en matière d’IVC en vue du déploiement d’autres spécialistes en fonction des besoins.

13 pays membres d’INTERPOL ont jusqu’à présent offert leur assistance en proposant de mettre à disposition d’autres spécialistes de l’IVC. Il sera par ailleurs demandé aux pays membres dont des ressortissants figurent parmi les victimes de cette catastrophe aérienne de rassembler et de transmettre des données ante mortem au CCC afin que les dépouilles puissent être identifiées aussi rapidement que possible puis rendues aux familles.