All news
|
Print
18 juillet 2014

Une équipe INTERPOL va aider à identifier les victimes du crash de l’avion de la Malaysia Airlines

LYON (France) – À la demande des autorités ukrainiennes, INTERPOL va déployer une Cellule de crise (IRT) afin d’aider à coordonner les opérations d’identification des victimes du crash du vol MH 17 de la Malaysia Airlines survenu jeudi.

L’équipe INTERPOL, qui compte parmi ses membres des experts de l’identification des victimes de catastrophes (IVC) et un représentant de la Commission internationale pour les personnes disparues (CIPD), va être déployée dans les prochaines 48 heures afin d’apporter une assistance sur le terrain.

Les lignes directrices d’INTERPOL en matière d’IVC, internationalement reconnues, constituent la norme mondiale dans le domaine de l’identification des victimes. Elles ont permis bien des identifications à la suite de catastrophes de grande ampleur telles que le tsunami de 2004 en Asie et le crash du vol Air France AF 447 en 2009.

Épaulée par le Centre de commandement et de coordination, au siège du Secrétariat général, à Lyon, qui traite en priorité tous les messages relatifs au crash du vol MH 17, l’IRT procédera également à l’évaluation des besoins en vue du déploiement de spécialistes supplémentaires, dans le domaine de l’IVC ou dans d’autres disciplines, pour identifier les 298 victimes d’au moins neuf pays.

Identifier les victimes de grandes catastrophes par simple examen visuel est rarement possible. Le processus INTERPOL d’IVC garantit la collecte et la comparaison structurées d’éléments tels que les empreintes digitales, les odontogrammes ou les échantillons d’ADN, les comparaisons étant effectuées avec les enregistrements contenus dans des bases de données ou avec des éléments prélevés sur les effets personnels des victimes afin d’obtenir une identification formelle.

« Les victimes de cette tragédie provenant de toutes les régions du globe, la coopération internationale est essentielle pour assurer la récupération des corps et leur identification précises, rapides et dans des conditions dignes, afin que les familles puissent commencer le travail de deuil », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

« INTERPOL est le mieux placé pour apporter ce type d’assistance à chacun des pays membres concernés, et lors de mon entretien avec le ministre ukrainien des Affaires intérieures, M. Arsen Avakov, je l’ai assuré de notre aide aussi longtemps qu’elle serait nécessaire », a ajouté le chef d’INTERPOL.

Immédiatement après l’annonce du crash du vol MH 17 de la Malaysia Airlines, l’Organisation a contacté les Bureaux centraux nationaux INTERPOL de Kiev, La Haye et Kuala Lumpur afin de proposer son assistance la plus large.