All news
|
Print
29 avril 2014

Le rôle central de la Turquie dans la lutte contre la criminalité transnationale au cœur d’une visite ministérielle à INTERPOL

LYON (France) – Une rencontre entre le Secrétaire Général d’INTERPOL Ronald K. Noble et le Ministre turc de la Douane et du Commerce, M. Hayati Yazici, a permis à l’organisation mondiale de police et à la Turquie de faire le point sur leur coopération en matière de lutte contre la criminalité organisée transnationale.

Lors de sa visite au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, M. Yazici a été informé des actions actuellement menées par INTERPOL pour aider les pays membres à lutter contre toutes les formes de criminalité, parmi lesquelles le terrorisme, le trafic d’êtres humains et le trafic illicite de migrants, ainsi que le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon. La cybercriminalité et le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, qui doit ouvrir ses portes dans le courant de l’année à Singapour, ont également été évoqués à cette occasion.                                                                      

« Aucun pays ne peut réussir à lutter seul contre les menaces criminelles transnationales et une coopération régionale et internationale est donc indispensable. Nous sommes convaincus qu’il est possible de renforcer la sécurité dans la région grâce à la collaboration avec des organisations internationales telles qu’INTERPOL afin d’accroître et de mettre en commun nos informations et notre expertise », a déclaré M. Yazici.

« Située au carrefour géographique de trois continents, la Turquie occupe une position éminemment stratégique dans la lutte contre la criminalité transnationale. Tout à fait consciente de cette situation, elle continue de jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre la criminalité à l’échelle régionale et internationale ».

Monsieur Noble a souligné « le rôle majeur de la Turquie dans plusieurs domaines clés de la lutte contre la criminalité organisée transnationale », parmi lesquels le trafic de marchandises illicites et la contrefaçon, ou encore le terrorisme.

À cet égard, la Turquie a accueilli en avril 2013 à Istanbul, sous l’égide des Douanes turques et du Ministre Yazici, le septième Congrès mondial sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage, dont l’objectif était d’apporter des solutions communes innovantes au commerce illicite des marchandises contrefaites et piratées.

La Turquie a également joué un rôle de premier plan dans l’Opération Black Poseidon menée en mai 2012, qui a mobilisé la police, la douane, des procureurs, des enquêteurs et des spécialistes des atteintes à la propriété intellectuelle dans plusieurs pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale. Cette opération a permis de mettre au jour les méthodes de plus en plus sophistiquées employées par les organisations criminelles transnationales pour se livrer au trafic de marchandises illicites, qui constitue l’une des sources principales de leur financement.

La Turquie est par ailleurs l’un des acteurs clés du projet Kalkan d’INTERPOL, axé sur les menaces terroristes en Asie centrale et méridionale et l’importance et l’incidence croissantes des actes criminels liés au terrorisme. À ce titre, le pays a accueilli en juillet 2013 une réunion régionale de lutte contre le terrorisme organisée par INTERPOL et portant sur les itinéraires empruntés par les terroristes présumés pour entrer et sortir des grandes zones de conflit.

« La Turquie a démontré qu’elle apporte un appui considérable à INTERPOL dans le cadre des efforts que nous déployons au niveau mondial pour agir contre le crime et qu’elle est consciente de l’intérêt d’une collaboration via INTERPOL pour améliorer la sécurité des citoyens à l’intérieur de ses frontières et au-delà », a indiqué le Secrétaire Général Noble.

« La visite du Ministre Yazici à INTERPOL permettra de recenser les domaines dans lesquels nous pouvons encore renforcer notre coopération, notamment eu égard à l’importance stratégique de la Turquie, qui est située au carrefour de l’Europe et de l’Asie », a ajouté le chef d’INTERPOL.

À l’occasion de ce déplacement, le Ministre, qui était accompagné de M. Hakki Akil, Ambassadeur de Turquie à Paris, et de M. Rafet Ufuk Önder, Chef du Bureau central national d’Ankara, a également visité le Centre de commandement et de coordination de l’organisation internationale de police.