All news
|
Print
28 avril 2014

Le renforcement de la coopération au centre de la visite de la police de Doubaï à INTERPOL

LYON (France) – Le lieutenant-général Dhahi Khalfan Tamim, Chef adjoint de la police et de la sécurité publique de Doubaï, a rencontré le Secrétaire Général Ronald K. Noble en vue d’intensifier la collaboration entre Doubaï et INTERPOL dans la lutte contre les nouvelles menaces criminelles transnationales.

Lors de sa visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police, le lieutenant-général Tamim a pu s’informer sur les outils et services mondiaux d’INTERPOL qui aident au quotidien les services chargés de l’application de la loi du monde entier.

« Dans un contexte de mondialisation croissante, l’efficacité des services nationaux et locaux chargés de l’application de la loi passe par l’adoption d’une approche plus internationale du travail de police. À ce titre, la police de Doubaï demeure résolument engagée à poursuivre sa relation étroite avec INTERPOL et, partant, avec la communauté internationale des services chargés de l’application de la loi », a déclaré le lieutenant-général Tamim.

Le Secrétaire Général Noble a salué l’utilisation des bases de données mondiales d’INTERPOL par l’ensemble des autorités des Émirats arabes unis. Le pays figure en effet à la deuxième place mondiale pour le nombre de recherches dans les bases de données de l’Organisation, avec 24,2 millions de recherches effectuées depuis le début de l’année et à la troisième place pour l’utilisation de la base de données des documents de voyage volés ou perdus (SLTD), avec près de 17 millions de recherches effectuées à ce jour.

« Le contrôle systématique des voyageurs à l’aide des bases de données d’INTERPOL en vue d’empêcher l’entrée sur le territoire de personnes recherchées ou utilisant des documents volés est une étape indispensable à l’amélioration de la sécurité mondiale ».

« Je tiens à féliciter les Émirats arabes unis, qui exploitent toutes les possibilités de la base de données SLTD et de l’ensemble des bases de données d’INTERPOL en vue de protéger non seulement la sécurité de leurs propres ressortissants, mais également celle des citoyens de la région et du monde entier », a conclu le chef d’INTERPOL.

Récemment, la coopération entre INTERPOL et la police de Doubaï a permis l’arrestation de cinq ressortissants arméniens dans le cadre d’une affaire de meurtre et de vol de diamants d’une valeur de 1 million d’USD dans une bijouterie de Doubaï. Après l’embarquement des suspects à Doubaï à bord d’un avion à destination d’Erevan (Arménie), une collaboration étroite entre les Bureaux centraux nationaux INTERPOL d’Abou Dhabi et d’Erevan, par l’intermédiaire du Centre de commandement et de coordination de Lyon, a conduit au placement en détention des cinq suspects dès leur descente d’avion.

À l’occasion de sa visite, le lieutenant-général Tamim s’est également vu remettre la médaille commémorative du Fonds INTERPOL pour un monde plus sûr, en reconnaissance de son engagement dans la lutte contre la criminalité à l’échelle locale, nationale et internationale.