All news
|
Print
15 avril 2014

Le Président rwandais Kagame souligne l’importance de la mobilisation constante d’INTERPOL pour traquer les génocidaires

KIGALI (Rwanda) – Le Président du Rwanda, M. Paul Kagame, a rencontré la Présidente et le Secrétaire Général d’INTERPOL, Mme Mireille Ballestrazzi et M. Ronald K. Noble, qui se trouvent à Kigali à l’occasion de la 6ème réunion internationale d’experts sur le génocide, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

Lors de la rencontre, le Président Kagame a évoqué le rôle important joué par INTERPOL s’agissant d’aider le ministère public et la police de son pays à traduire en justice les Rwandais recherchés pour génocide.

 Le Président Kagame a également assuré INTERPOL du soutien indéfectible de son pays. Le Rwanda compte actuellement trois policiers mis à disposition au sein d’INTERPOL – un au siège du Secrétariat général, à Lyon, un autre au Bureau régional de Nairobi et le troisième au Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, à Singapour.

La délégation d’INTERPOL, accompagnée du Ministre de la Justice et Garde des Sceaux du Rwanda, M. Johnston Busingye, ainsi que du Directeur général de la Police nationale rwandaise et Délégué pour l’Afrique auprès du Comité exécutif d’INTERPOL, M. Emmanuel Gasana, a informé M. Kagame des efforts constants déployés par l’organisation mondiale de police afin d’aider le Rwanda à retrouver et à traduire en justice les auteurs de ces crimes.

Créé en 2004, le Projet INTERPOL de recherche des génocidaires rwandais est une initiative menée en collaboration avec le Bureau central national INTERPOL de Kigali, le Procureur général du Rwanda et le Tribunal pénal international pour le Rwanda. Il a d’ores et déjà permis l’identification et l’arrestation de 40 individus dans 14 pays.

M. Kagame s’est par ailleurs réjoui que le Rwanda accueille la 84ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL en 2015 à Kigali.