All news
|
Print
07 avril 2014

INTERPOL condamne le meurtre d’employés des Nations Unies en Somalie

LYON (France) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a fermement condamné le meurtre de sang-froid de deux employés des Nations Unies en Somalie, le qualifiant d’« acte méprisable et lâche ».

Les deux hommes, un Français et un Britannique, travaillaient tous deux pour l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Ils ont été abattus lundi à l’aéroport de Galkayo par un homme qui, selon les informations disponibles, portait un uniforme de policier.

« Ces meurtres sont vraiment effroyables pour l’ONUDC et pour tous ceux qui croient à la primauté du droit », a déclaré M. Noble, Secrétaire Général d’INTERPOL.

« INTERPOL condamne ces meurtres avec la plus grande fermeté et tient, au nom de la communauté policière internationale, à exprimer sa solidarité envers les Nations Unies en ces moments difficiles. Le personnel d’INTERPOL travaille et continuera à travailler en étroite collaboration avec l’ONUDC, y compris en Somalie, et cette perte nous touche profondément. »

« Nous adressons nos pensées et nos prières aux familles et aux amis des deux victimes, et à tous ceux qui continuent à œuvrer dans le but d’apporter la paix et la sécurité aux citoyens du monde entier », a conclu le chef d’INTERPOL.

Le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, situé au siège du Secrétariat général, à Lyon, et opérationnel 24 heures sur 24, est en contact avec les Bureaux centraux nationaux de la France et du Royaume-Uni ainsi qu’avec le Bureau régional de Nairobi, afin d’apporter toute l’assistance nécessaire suite à l’attentat.

Le Représentant spécial d’INTERPOL auprès des Nations Unies à New York assure la liaison avec les Nations Unies et l’ONUDC afin d’offrir toute aide complémentaire nécessaire.

INTERPOL et la communauté mondiale vont continuer à collaborer avec les autorités somaliennes afin d’apporter la sécurité au pays, pour un monde plus sûr.