All news
|
Print
26 février 2014

Le Yémen souligne sa coopération avec INTERPOL en prenant des dispositions aux fins de l’utilisation du Document de voyage

LYON (France) – Soulignant l’attachement du Yémen à la sécurité mondiale et à la coopération policière internationale, le Chef du Bureau central national INTERPOL (B.C.N.) du Yémen, M. Ali Mansoor Alshamiri, a signé un accord officiel relatif à la mise en œuvre effective du Document de voyage INTERPOL lors de sa visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

Aux termes de l’accord signé par M. Alshamiri et par le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, les titulaires de ce document de voyage se verront dispensés de l’obligation de visa lorsqu’ils se rendront au Yémen dans le cadre d’activités officielles liées à l’Organisation ou au travail de police. Le Yémen avait annoncé qu’il reconnaissait le Document de voyage INTERPOL en 2012.

Actuellement reconnu par 67 pays, le Document de voyage INTERPOL permet à l’Organisation d’apporter plus rapidement un soutien sur le terrain aux pays membres qui en font la demande.

« C’est un honneur pour le Yémen de compter parmi les pays ayant mis en œuvre de façon effective le Passeport INTERPOL, et ceci témoigne de notre engagement constant envers le renforcement de la coopération mondiale entre les services chargés de l’application de la loi », a déclaré M. Alshamiri.

Soulignant la participation du Yémen à des initiatives d’INTERPOL liées au trafic de drogue, comme le groupe de travail sur les drogues au Moyen-Orient, et à la piraterie maritime, telles que les formations organisées dans le cadre du projet de renforcement des capacités concernant les routes maritimes critiques en Afrique de l’Est (CRIMLEA), M. Noble a déclaré que le pays a montré sa volonté d’améliorer la sécurité régionale et mondiale.

« En collaborant étroitement avec INTERPOL afin de lutter contre différentes formes de criminalité transnationale, le Yémen contribue à renforcer la sûreté et la sécurité des citoyens de la région et est devenu un partenaire clé pour INTERPOL. »

« La mise en œuvre officielle du Document de voyage INTERPOL par ce pays constitue un nouvel exemple de sa détermination à rendre le monde plus sûr », a conclu le chef d’INTERPOL.

Les autorités yéménites ont aussi participé à de nombreuses formations INTERPOL sur les notices, la lutte antiterroriste et le trucage de matchs de football.