All news
|
Print
13 février 2014

La lutte contre la criminalité et le terrorisme transnationaux au centre d’une entrevue entre le chef d’INTERPOL et le Président de la Sierra Leone

FREETOWN (Sierra Leone) – Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a rencontré le Président de la Sierra Leone, M. Ernest Bai Koroma, afin de définir les domaines dans lesquels la coopération en matière de lutte contre la criminalité et le terrorisme transnationaux pourrait être renforcée.

Les propositions visant à ouvrir l’accès aux outils et bases de données de police mondiaux d’INTERPOL aux policiers de première ligne, au-delà du Bureau central national (B.C.N.) de Freetown, ont été l’un des principaux thèmes abordés lors de la rencontre.

La participation de la Sierra Leone au programme SIPAO (WAPIS) d’INTERPOL (Système d’information policière des pays d’Afrique de l’Ouest) a par ailleurs été présentée comme une composante essentielle du renforcement de la coopération policière aux fins de la lutte contre les menaces pesant sur la sécurité nationale et régionale.

Lors de sa première mission en Sierra Leone, le chef d’INTERPOL a également rencontré le Directeur Général de la police, M. Francis Alieu Munu, et rendu visite au personnel du B.C.N. de Freetown, qui se trouve au cœur du réseau formé par les différents postes du pays.

« Les discussions que j’aie eues avec le Président Koroma et d’autres hauts responsables gouvernementaux de la Sierra Leone ont été importantes car elles ont permis non seulement de définir clairement les besoins du pays en matière de sécurité, mais également de mieux comprendre où le besoin des outils, des services et du soutien d’INTERPOL se fait le plus sentir », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« La Sierra Leone a fait la preuve de sa bonne volonté et de son engagement en faveur de la coopération mondiale entre les services chargés de l’application de la loi, et INTERPOL l’aidera à mettre en place les outils et services de pointe de l’Organisation, qui permettront à la police de contrôler plus efficacement les personnes aux frontières et à l’intérieur du pays », a ajouté le chef d’INTERPOL.

La Sierra Leone est l’un des cinq pays pilotes de l’initiative « Côte de l’Afrique de l’Ouest » (WACI), lancée en 2009 en vue de combattre le trafic de drogue et la criminalité organisée dans la sous-région. Cette initiative commune ONU/INTERPOL vient à l’appui du plan d’action régional de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) visant à lutter contre les problèmes croissants posés par le trafic de drogue, la criminalité organisée et la consommation de drogue en Afrique de l’Ouest.

La visite du Secrétaire Général en Sierra Leone, l’un des 67 pays membres ayant reconnu le Document de voyage INTERPOL, s’inscrit dans le cadre d’une mission de cinq jours en Afrique de l’Ouest dont la première étape était le Togo (lundi 10 février).