All news
|
Print
30 janvier 2014

INTERPOL et le CIO s’associent pour renforcer la sécurité et l’intégrité dans le sport

LYON (France) – L’action menée au niveau mondial pour protéger et sécuriser les événements sportifs internationaux a franchi un nouveau cap avec la signature d’un accord entre INTERPOL et le Comité international olympique (CIO).

Un protocole d’accord signé par le Secrétaire Général d’INTERPOL, Ronald K. Noble, et le Président du CIO, Thomas Bach, encadrera le renforcement de la collaboration entre les deux organisations.

INTERPOL travaillera avec le CIO afin de cerner les problèmes susceptibles de nuire à l’intégrité et à la sécurité des matchs et des compétitions – tels que le dopage, le trucage de matchs, les paris sportifs illégaux ou irréguliers et les tentatives de corruption d’officiels ou de joueurs, en particulier lors des Jeux olympiques et des Jeux olympiques de la jeunesse –, et d’y apporter une réponse.

Le Président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : « INTERPOL a la capacité et les moyens de mettre en œuvre des enquêtes transfrontalières, de coordonner l’action de différents services d’application de la loi et de recueillir des renseignements. Dans notre lutte acharnée pour protéger l’intégrité du sport au nom des athlètes « propres », la participation d’INTERPOL est absolument essentielle. Ce protocole d’accord vient resserrer les liens déjà étroits qui nous unissent. »

Aux termes de cet accord, l’organisation mondiale de police apportera également un soutien supplémentaire au CIO afin d’assurer la sécurité des compétitions et des matchs internationaux.

« En tant qu’organisation chargée de l’application de la loi la plus importante au monde, il est naturel qu’INTERPOL s’associe au Comité international olympique pour assurer la sécurité et la protection d’événements aussi universels que les Jeux olympiques et les Jeux olympiques de la jeunesse », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, Ronald K. Noble.

« C’est en apportant le soutien policier le plus large possible aux manifestations sportives d’envergure mondiale que nous pourrons permettre aux fans, aux athlètes et aux officiels d’en profiter en toute sécurité. Sans un engagement collectif et une action concertée contre des menaces telles que les paris irréguliers, le public et nos jeunes perdront peu à peu confiance dans le fair-play, pour finir par ne plus y croire du tout. »

« À ce titre, l’accord qu’INTERPOL a conclu avec le Comité international olympique constitue une avancée majeure dans la protection de l’intégrité du sport », a conclu le chef d’INTERPOL.

La signature de l’accord entre INTERPOL et le CIO intervient avant l’ouverture des Jeux olympiques et paralympiques 2014 de Sotchi (Russie) (7 - 23 février).

En vertu d’un autre accord conclu en octobre 2013 avec le Comité d’organisation de Rio 2016, l’organisation mondiale de police apportera un soutien supplémentaire aux autorités brésiliennes en vue d’assurer la sûreté et la sécurité de l’événement grâce au déploiement d’une Cellule INTERPOL de soutien aux grandes manifestations (IMEST) au Brésil.

Une IMEST est déployée afin d'aider les pays membres à préparer, coordonner et mettre en place des dispositifs de sécurité lors de grandes manifestations. Le premier déploiement de ce type a eu lieu en 2002, à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City (États-Unis). À ce jour, plus de 90 équipes ont été déployées aux quatre coins du monde, entre autres pour les Jeux olympiques et paralympiques d’été et d’hiver, et les compétitions internationales de football.

INTERPOL s’est doté d’un service de l’Intégrité dans le sport en 2011, dans le cadre de l’initiative de partenariat conclue pour 10 ans avec la FIFA en vue de lutter contre les matchs truqués et les paris irréguliers et illégaux dans le monde entier.