All news
|
Print
18 janvier 2014

Le renforcement de la sécurité régionale, thème central de la visite à INTERPOL du Directeur de la Police de Zanzibar

LYON (France) – Le Directeur de la Police de Zanzibar, M. Hamdan Omari Makame, a rencontré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin, afin de s’entretenir avec lui des problèmes de sécurité internationale qui touchent l’archipel et de demander à l’organisation mondiale de police de l’aider à améliorer la sécurité et la sûreté dans la région.

Cette rencontre au siège du Secrétariat général d’INTERPOL fait suite à la première réunion de coordination des enquêtes sur la piraterie maritime organisée dans le cadre du projet EVEXI (Evidence Exploitation Initiative – Initiative d’exploitation des éléments de preuve), qui s’est tenue en octobre 2013 à Zanzibar et a donné lieu à la création de la première équipe d’enquête conjointe sur la piraterie, réunissant le Kenya, les Seychelles et la Tanzanie.

Lors de leur visite à INTERPOL, M. Makame et sa délégation ont par ailleurs été informés des activités que mène actuellement INTERPOL pour aider ses pays membres à lutter contre toutes les formes de criminalité transnationale, notamment le terrorisme, la criminalité maritime, le trafic de drogues et la criminalité liée aux espèces sauvages. M. Shagihilu Nteminyanda, Commissaire de police adjoint au Bureau central national INTERPOL de Dar es-Salaam, faisait partie de la délégation.

La Direction de la Police de Zanzibar étant rattachée à la Police tanzanienne, M. Makame a déclaré : « Je me félicite une fois de plus de la coopération qu’INTERPOL n’a jamais cessé d’offrir à la Tanzanie et qui s’est manifestée dans le cadre de différentes initiatives. La Police tanzanienne continuera de collaborer avec l’Organisation et de lui apporter son soutien dans la lutte contre la criminalité organisée transnationale. »

Les visiteurs ont également pu avoir un aperçu des initiatives de l’Organisation en matière de formation et de renforcement des capacités, et ont visité son Centre de commandement et de coordination.