All news
|
Print
17 janvier 2014

L’amélioration du travail d’enquête sur les malfaiteurs en fuite au cœur d’un atelier INTERPOL pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient

LYON (France) – L’amélioration du travail d’enquête sur les malfaiteurs en fuite et l’élaboration de bonnes pratiques ont fait l’objet d’un atelier organisé au siège du Secrétariat général d’INTERPOL à l’intention de policiers d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Cette réunion de cinq jours (13 - 17 janvier) a rassemblé 24 fonctionnaires chargés du traitement des demandes de recherches internationales et de la capture des fugitifs afin de mieux leur faire connaître les outils et services d’INTERPOL tels que les notices.

Cette formation a également permis aux participants de confronter leurs expériences et abordé différents thèmes tels que la surveillance électronique, l’extradition et les appels à témoins, qui sont notamment utilisés dans le cadre de la série d’opérations Infra (pourInternational Fugitive Round up and Arrest), y compris dans le cadre de la phase actuellement en cours dans la région Amériques, qui cible les fugitifs ayant des liens avec le crime organisé.

Neuf pays étaient représentés lors cet atelier conjointement organisé par la Sous-direction Moyen-Orient et Afrique du Nord et l’unité de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL : l’Arabie saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Iran, la Jordanie, le Liban, la Libye, Oman et le Qatar.