All news
|
Print
24 octobre 2013 - Media release

L’Assemblée générale d’INTERPOL établit la feuille de route de l’Organisation pour les prochaines années

CARTAGENA DE INDIAS (Colombie) – La 82ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL s’est achevée aujourd’hui, après avoir posé des fondements solides pour l’avenir de l’Organisation afin de mieux aider les 190 pays membres à lutter contre la criminalité et le terrorisme transnationaux.

Durant ces quatre jours de travaux (21 - 24 octobre), un mois seulement après l’attentat terroriste perpétré au centre commercial de Westgate à Nairobi (Kenya), les hauts responsables de la police ont examiné les priorités de l’Organisation et sa feuille de route stratégique pour les trois prochaines années, concentrant leur attention sur les besoins de la police sur le terrain pour faire face à des menaces allant du terrorisme à la cybercriminalité.

La nouvelle initiative « e-extradition » d’INTERPOL, une plateforme technique qui accélèrera et facilitera considérablement le traitement des demandes d’extradition via les canaux de communication sécurisés de l’organisation mondiale de police, a reçu le ferme soutien des délégués qui ont salué cette initiative novatrice.

« Les résolutions adoptées par cette Assemblée générale visent également à développer et à renforcer les partenariats entre INTERPOL et d’autres organisations internationales », a déclaré la Présidente d’INTERPOL, Mme Mireille Ballestrazzi.

« Les débats qui se sont tenus au cours des quatre derniers jours sont le fruit du partage de nos expériences, et de notre capacité, pays membres et Secrétariat général d’INTERPOL, à développer, ensemble, des initiatives innovantes visant à renforcer la sécurité des citoyens, où qu’ils se trouvent dans le monde », a conclu la Présidente.

Parmi les décisions majeures prises par les délégués figure l’approbation d’une résolution en vue de trouver des ressources extrabudgétaires qui apporteront une aide financière à long terme aux activités et au soutien opérationnel d’INTERPOL à tous ses pays membres en matière de lutte contre la criminalité et le terrorisme transnationaux.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a déclaré que les décisions prises par l’Assemblée générale permettraient à l’Organisation de planifier son avenir et d’apporter une aide supplémentaire à ses pays membres.

« En tant que plus grande organisation de police au monde, nous devons veiller à que nos 190 pays membres puissent tous compter sur notre soutien, quel que soit le moment et le lieu où ils en auront besoin », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« Bon nombre des décisions prises durant cette Assemblée générale contribueront à renforcer encore le cadre de l’action que nous menons pour relever les différents défis que pose la criminalité transnationale à la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi », a conclu le Chef d’INTERPOL.

Le renforcement des relations entre les autorités policières et judiciaires figurait également parmi les points importants examinés lors de la conférence, et un protocole d’accord entre INTERPOL et Eurojust a été approuvé.

À l’issue de la conférence, M. Juan Carlos Pinzón Bueno, Ministre de la Défense nationale de la Colombie, a annoncé la reconnaissance du Document de voyage INTERPOL par son pays, qui permettra aux fonctionnaires de l’Organisation de répondre beaucoup plus rapidement à toutes les demandes d’aide ou de soutien. À ce jour, 64 pays membres d’INTERPOL ont officiellement reconnu le Document de voyage INTERPOL.

La 83ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL aura lieu à Monaco, 100 ans après la tenue du premier congrès international de police judiciaire dans la Principauté, en 1914, où est née l’idée d’INTERPOL.

Global Security: INTERPOL General Assembly 2013

INTERPOL E-Extradition