All news
|
Print
01 octobre 2013 - Media release

La Jordanie manifeste son étroite coopération avec INTERPOL en reconnaissant officiellement le Document de voyage INTERPOL

LYON (France) – Soulignant l’attachement de la Jordanie à la coopération policière internationale, le Directeur de la Sûreté publique de Jordanie, le Général Tawfiq Al-Tawalbeh, a officiellement reconnu le Document de voyage INTERPOL lors de sa visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police.

Le Général Al-Tawalbeh et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, ont signé l’accord aux termes duquel les titulaires d’un Document de voyage INTERPOL se verront dispensés de l’obligation de visa lorsqu’ils se rendront en Jordanie, permettant ainsi aux fonctionnaires de l’Organisation de répondre beaucoup plus rapidement à toutes les demandes d’aide ou de soutien. À ce jour, 62 pays membres de l’Organisation ont reconnu le Document de voyage INTERPOL.

« La Jordanie est attachée à la coopération policière internationale par l’intermédiaire d’INTERPOL et est donc fière de compter parmi les pays ayant reconnu le Document de voyage INTERPOL », a déclaré le Général Tawfiq Al-Tawalbeh.

« Nous nous réjouissons à l’idée d’élargir encore notre fructueuse relation avec INTERPOL afin de lutter contre toutes les formes de criminalité transnationale », a-t-il ajouté.

Outre la reconnaissance officielle du Document de voyage INTERPOL par la Jordanie, M. Noble a déclaré que la coopération active du pays avec l’Organisation par l’intermédiaire de son Bureau central national à Amman, contribue largement à renforcer la sécurité régionale et mondiale, notamment en matière de lutte contre la corruption, les stupéfiants et le terrorisme.

M. Noble a ainsi cité en exemple la Commission de lutte anticorruption de la Jordanie, qui compte parmi les soutiens les plus actifs de l’Initiative relative aux points de contact internationaux mise en place par INTERPOL et StAR (programme StAR sur le recouvrement des avoirs volés – un partenariat entre la Banque mondiale et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), qui vise à créer un réseau mondial de spécialistes de la lutte anticorruption. En juillet 2012, la Jordanie a accueilli à Amman la 3ème réunion des points de contact StAR - INTERPOL.

« La Jordanie apporte un appui considérable à INTERPOL dans la lutte contre diverses formes de criminalité transnationale, et le fait qu’elle reconnaisse officiellement le Document de voyage INTERPOL témoigne une fois encore de l’importance qu’elle attache aux efforts que nous déployons collectivement pour rendre le monde plus sûr », a déclaré M. Noble.

« La visite à INTERPOL de M. Al-Tawalbeh, le Directeur de la Sûreté publique, a permis de mettre en évidence d’autres domaines dans lesquels nous pouvons collaborer encore plus étroitement, notamment eu égard à l’importance stratégique de la Jordanie dans la région », a ajouté le Chef d’INTERPOL.

Lors de sa visite, le Directeur de la Sûreté publique de Jordanie, qui était accompagné du Lieutenant-colonel Maher Amin Almakhamreh, Chef de la Direction de la Sûreté publique, du Colonel Issa Amal Qaqish, Chef du B.C.N. INTERPOL à Amman, et du Lieutenant Mohammed Abedalaziz Alda’ajeh de la Direction de la Sûreté publique, s’est également entretenu avec d’autres hauts responsables de l’Organisation et s’est vu présenter la gamme des outils et services mondiaux offerts par INTERPOL.