All news
|
Print
16 septembre 2013 - Media release

Un violeur en fuite recherché par la Suisse via INTERPOL arrêté en Pologne

LYON (France) – Un homme condamné pour viol recherché par la Suisse a été arrêté en Pologne le lendemain de la publication d’une notice rouge INTERPOL – ou avis de recherche international – à son encontre, qui visait à aider la police à l’identifier et à le localiser.

Fabrice Anthamatten a été arrêté le dimanche 15 septembre, près de la frontière germano-polonaise, grâce à une étroite collaboration entre les Bureaux centraux nationaux d’INTERPOL (B.C.N.) de Berne, de Varsovie et de Wiesbaden et le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, au siège du Secrétariat général à Lyon.

Cet homme âgé de 39 ans, condamné pour viol en France et en Suisse, avait disparu le jeudi 12 septembre après avoir quitté le centre de détention « La Pâquerette » accompagné de sa thérapeute, dont le corps a été retrouvé plus tard dans un bois près de Genève.

Anthamatten a été arrêté après avoir été repéré par la police en Allemagne au volant de la Citroën Berlingo blanche immatriculée en Suisse dans laquelle il avait été vu pour la dernière fois.

« Le mérite de l’arrestation rapide de ce dangereux fugitif revient à tous les services chargés de l’application de la loi qui ont participé à l’opération. Cette arrestation donne une preuve manifeste de l’efficacité de la coopération transfrontalière entre les services de police », a déclaré le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin.

« La notice rouge demandée par la Suisse et diffusée via le réseau mondial d’INTERPOL a permis aux autorités nationales de s’assurer que les policiers sur le terrain disposaient des informations nécessaires, et montre une fois encore l’intérêt d’un accès en temps réel aux précieuses informations de police que contiennent les bases de données d’INTERPOL » a ajouté M. Louboutin.

La notice rouge est l’un des outils les plus puissants d’INTERPOL pour localiser les fugitifs internationaux. Contenant des renseignements d’identité et des éléments juridiques sur une personne recherchée, les notices rouges INTERPOL servent à informer les services de police du monde entier qu’un suspect est recherché par un pays membre, et à demander l’arrestation provisoire de l’individu en question dans l’attente de son extradition.