All news
|
Print
29 juillet 2013 - Media release

INTERPOL célèbre la Journée internationale du tigre et réaffirme son engagement à protéger l’espèce

LYON (France) – À l’occasion de la Journée internationale du tigre, qui a lieu le 29 juillet de chaque année, INTERPOL réaffirme son engagement à aider ses pays membres dans leur action en vue de protéger cette espèce emblématique.

Le Projet Predator d’INTERPOL, qui comprend la formation des services chargés de l’application de la loi, des opérations fondées sur le renseignement et une coopération internationale renforcée, donne aux autorités les compétences nécessaires pour contribuer à la protection des tigres et autres « grands félins » d’Asie.

Organisée sous les auspices du Projet Predator, l’Opération Prey d’INTERPOL cible le commerce illicite d’espèces sauvages et de produits d’origine animale tels que les peaux et les os de tigres. La quatrième phase de cette opération, qui a commencé en janvier, a permis, pour l’heure, de procéder à 42 arrestations et à la saisie de près de 20 peaux de léopards et de tigres dans les pays de l’aire de répartition du tigre.

En outre, 167 kg d’os de tigres et 20 kg d’os de léopards, plus de 500 perruches et 600 tortues terrestres et marines vivantes, des défenses d’éléphants et d’autres parties de corps de sangliers et de diverses espèces de cervidés ont également été saisis.

Deux léopards accidentellement tués par des pièges électriques posés par des braconniers de sangliers ont été découverts ; mais les autorités ont déclaré qu’un tigre avait été délibérément tué de la même manière. Des cornes de rhinocéros ont aussi été trouvées, dissimulées dans l’un des phares avant d’une voiture.

Outre ces opérations, INTERPOL a organisé, au mois de juillet, deux ateliers de formation à l’intention des services chargés de l’application de la loi en Inde et en Thaïlande, centrés sur les techniques modernes d’enquête sur la criminalité liée aux espèces sauvages.

David Higgins, responsable du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement, a déclaré : « Nous espérons que nos actions inciteront les acteurs de la région à rester très engagés. Faire les bons choix pour l’avenir des tigres sauvages et des autres espèces menacées ainsi que pour l’environnement dans son ensemble, telle devrait être notre principale priorité ».

Parmi les partenaires internationaux du Projet Predator d’INTERPOL figurent l’Agence américaine pour le développement international (USAID), le ministère de l’Environnement, de l’alimentation et des affaires rurales du Royaume-Uni (DEFRA) et le Réseau régional de protection des espèces sauvages de l’Asie du Sud (SAWEN). Les pays suivants participent au projet : l’Afghanistan, le Bangladesh, le Bhoutan, le Cambodge, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Maldives, le Myanmar, le Népal, le Pakistan, la Russie, le Sri Lanka, la Thaïlande et le Viet Nam.

À l’occasion de la Journée internationale du tigre, le Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement prend part à un atelier spécialisé sur les tigres et les autres espèces menacées à Kunming (Chine), organisé par le Service de la protection des espèces sauvages et de la gestion des réserves naturelles de l’administration des forêts de la Chine, et soutenu par l’Initiative mondiale pour la sauvegarde du tigre de la Banque mondiale, l’Université de Beijing et leWorld Wildlife Fund.

Tous les pays membres d’INTERPOL, et en particulier ceux qui jouissent d’une grande biodiversité, sont invités à prendre part aux réunions organisées par INTERPOL sur le respect et l’application du droit de l’environnement au niveau international, du 4 au 8 novembre 2013 à Nairobi (Kenya). Ils sont fortement encouragés à s’y faire représenter par des ministres de l’environnement ou des chefs de services chargés des espèces sauvages et des forêts.