All news
|
Print
08 juillet 2013 - Media release

L’innovation en matière de lutte contre les menaces pesant sur la sécurité mondiale au cœur du Forum sur les technologies au service de la lutte contre la criminalité

INTERPOL et le ministère de l’Intérieur français co-organisent une conférence internationale


LYON (France) – De hauts représentants de gouvernements, des services chargés de l’application de la loi, du secteur privé, de sociétés spécialisées dans la sécurité et de l’université, venus du monde entier, sont actuellement réunis à Lyon à l’occasion du premier Forum sur les technologies au service de la lutte contre la criminalité afin de trouver et de mettre en œuvre des réponses à l’évolution des défis en matière de sécurité en s’appuyant sur la technologie.

Co-organisée par le ministère de l’Intérieur français et INTERPOL, cette conférence de deux jours (8 et 9 juillet) verra plus de 600 participants de près de 60 pays débattre de quatre thèmes principaux et des nouvelles tendances dans lesquelles la technologie joue un rôle essentiel pour l’application de la loi et la sécurité publique : la lutte contre la criminalité transnationale et le renforcement de la sécurité aux frontières ; la protection de l’identité ; la sécurité des espaces publics et la protection des libertés et des droits fondamentaux.

Dans son allocution d’ouverture, le Ministre de l’Intérieur français, M. Manuel Valls, a souligné la nécessité d’adopter des solutions technologiques en adéquation avec la question hautement sensible de la protection des données.

« Le visage des criminels a changé en prenant celui du technicien invisible qui agit sans se soucier des frontières. Les États, les organisations et le secteur privé doivent développer une culture de la sécurité informatique. C’est la première fois qu’un forum est consacré à une réflexion à la fois prospective et pratique sur la sécurité et la technologie en ayant comme fil rouge les libertés publiques. C’est aujourd’hui que nous préparons nos résultats de demain », a déclaré M. Valls.

La Commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, Mme Cecilia Malmström, a déclaré que ce forum arrivait à point nommé.

« La technologie est un puissant outil mais nous devons œuvrer ensemble à une compréhension commune. Alors que nous réglons les problèmes d’aujourd’hui, les malfaiteurs étudient les possibilités qui s’offriront à eux demain. Il est de notre devoir de mieux tirer parti des technologies et d’établir des alliances solides qui s’avéreront réellement déterminantes à long terme dans notre lutte contre la criminalité », a déclaré Mme Malmström.

La Présidente d’INTERPOL, Mme Mireille Ballestrazzi, a déclaré : « Notre capacité d’action future repose sur la réflexion prospective et stratégique que nous engageons aujourd’hui. Elle nécessite d’identifier les moteurs du changement pour anticiper les défis de demain. Elle nécessite aussi de prévenir les risques, en alignant dès maintenant les priorités de nos organisations sur les enjeux futurs. »

« Si les obstacles sont nombreux, il existe néanmoins une réponse : la coopération. C’est pourquoi les initiatives telles que ce forum jouent un rôle absolument crucial », a conclu Mme Ballestrazzi.

« Ce forum nous offre une occasion unique d’échanger des points de vue sur l’efficacité des innovations fondées sur la technologie pour prévenir et combattre tout un éventail de menaces criminelles, tout en respectant les droits des individus », a déclaré le Président de l’Association de coordination du forum et Vice-ministre de l’Intérieur de Singapour, M. Khoo Boon Hui.

« L’utilisation de technologies innovantes et à la pointe du progrès est la pierre angulaire de l’appui apporté aux polices par INTERPOL au cours de sa longue existence », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

« Les technologies innovantes et la collaboration avec des parties prenantes aux profils divers resteront à jamais le moteur de l’évolution d’INTERPOL, à l’heure où, avec nos 190 pays membres, nous cherchons à réaliser notre vision d’un monde plus sûr », a ajouté le chef d’INTERPOL, mettant en avant la coopération de l’organisation mondiale de police avec des organismes publics tels que l’Union européenne, et avec des sociétés du secteur privé telles queEntrust,Kaspersky Lab,NEC Corporation,Groupe SafranetTrend Micro.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a déclaré que les récents attentats de Boston illustraient le rôle essentiel que peuvent avoir les technologies pour les criminels – qui avaient téléchargé sur Internet les plans de la bombe fabriquée à partir d’une cocotte-minute utilisée lors de l’attaque – comme pour la police – qui a utilisé les enregistrements de caméras de surveillance pour identifier rapidement les suspects et des outils de communication de pointe pour coordonner une chasse à l’homme sans précédent à travers les États-Unis.

Les délégués ont été accueillis par le Maire de Lyon, M. Gérard Collomb, avant d’assister à une table ronde consacrée aux principaux thèmes traités durant les deux jours de conférence, à laquelle participaient M. Khoo Boon Hui, Secrétaire adjoint principal au ministère de l’Intérieur de Singapour, M. Michael Chertoff, ancien Secrétaire d’État à la Sécurité intérieure des États-Unis, et M. Gilles de Kerchove, Coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme.

INTERPOL Press Conference - Technology Against Crime Conference (TAC)

INTERPOL Technology Against Crime Conference - Ministre De l'Interieur francais (TAC)

INTERPOL Technology Against Crime Conference - Cecelia Malmström, European Union Commissioner for Home Affairs (TAC)

INTERPOL Technology Against Crime Conference - La Présidente d'INTERPOL, Mme Mireille Ballestrazzi (TAC)

INTERPOL Secretary General - Technology Against Crime Conference (TAC)