All news
|
Print
24 avril 2013 - Media release

Donner des outils aux consommateurs est essentiel pour lutter contre le commerce illicite et la contrefaçon, déclare le Chef d’INTERPOL

L’organisation mondiale de police dévoile I-Checkit, un outil permettant aux consommateurs de mieux vérifier les produits


ISTANBUL (Turquie) – La participation des consommateurs est indispensable à l’action des services chargés de l’application de la loi afin de protéger le public des dangers que représentent les marchandises illicites et de contrefaçon, a déclaré le Chef d’INTERPOL lors du 7ème Congrès mondial sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a aussi souligné la nécessité des partenariats avec le secteur privé tant en matière d’expertise que de financement, INTERPOL devant « tenir compte des capacités limitées de la majorité des gouvernements à augmenter leurs contributions financières et ce, malgré l’intensification des trafics. Dans le même temps, le secteur privé, très touché par ces activités criminelles, est prêt à prendre part à notre lutte mondiale ».

S’adressant à des décideurs des gouvernements, des services chargés de l’application de la loi, des douanes et du secteur privé de près de 100 pays, le chef d’INTERPOL a rappelé aux participants au congrès que, dans la lutte contre le commerce illicite, la principale préoccupation de l’organisation mondiale de police est la protection des vies humaines.

« Nous invitons tous les gouvernements, les services chargés de l’application de la loi, les entités respectueuses des lois ou les citoyens préoccupés par ce type de comportement criminel ou le respect de l’état de droit à travailler avec nous et nos pays membres » a ajouté le Secrétaire Général de l’Organisation, en rappelant la collaboration mise en place avec l’Organisation mondiale des douanes, qui a abouti dans la seule année 2012 à la saisie de marchandises de contrefaçon d’une valeur de 70 millions d’USD et à l’arrestation de quelque 2 000 individus dans le monde entier.

M. Noble a présenté une nouvelle initiative, INTERPOL-Checkit (I-Checkit), une plateforme conçue pour donner aux consommateurs la possibilité de participer à cette lutte contre le commerce illicite et surtout de se protéger, eux et leurs familles.

« L’idée est simple : il s’agit de permettre à n’importe quel consommateur de vérifier des produits à l’aide de bases de données mondiales concernant des produits volés ou illicites », a déclaré M. Noble. « I-Checkit donnera aux consommateurs la possibilité de vérifier un produit à l’aide des technologies de communication les plus modernes, afin de savoir si celui-ci est considéré comme authentique par le producteur ou le fabricant, et si sa présence sur ce marché est légale. »

M. Noble a par ailleurs fait état du plan de développement étape par étape prévu pour I-Checkit concernant diverses catégories de produits, zones géographiques et types d’informations. La première étape verra l’intégration des bases de données d’INTERPOL sur les véhicules volés et les documents de voyage volés ou perdus, et de la future base sur les produits de luxe.