All news
|
Print
19 avril 2013 - Media release

INTERPOL diffuse une alerte sécurité mondiale en rapport avec l’attentat du marathon de Boston à la demande des services chargés de l’application de la loi des États-Unis

Le public du monde entier est invité à communiquer toute information utile au FBI


LYON (France) – INTERPOL a diffusé une alerte sécurité internationale – ou notice orange – présentant de façon détaillée les caractéristiques des bombes artisanales utilisées dans l’attentat du marathon de Boston afin d’aider les services chargés de l’application de la loi de ses 190 pays membres à repérer tout engin explosif similaire.

Diffusée à la demande des autorités américaines, cette notice orange contient des photographies des bombes artisanales ainsi que des éléments d’identification – notamment les empreintes digitales des deux suspects : Dzhokar Tsarnaev, 19 ans, actuellement recherché par les autorités américaines, et son frère, Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, décédé vendredi lors d’un échange de coups de feu avec la police, à Boston, dans les premières heures de la journée.

L’organisation mondiale de police diffuse également une version publique de cette notice orange, dont les informations confidentielles de police ont été retirées.

« La décision prise par le FBI et les autorités américaines de demander la diffusion d’une notice orange INTERPOL permettra aux polices et autres services chargés de l’application de la loi du monde entier d’informer leurs homologues américains au cas où ils auraient rencontré des dispositifs similaires au cours de leurs enquêtes », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

« La décision du Bureau central national INTERPOL de Washington d’autoriser la diffusion au public d’une version expurgée de cette notice est tout aussi importante car la vigilance des citoyens peut s’avérer déterminante pour alerter les services chargés de l’application de la loi sur d’éventuelles menaces. »

« L’une des missions essentielles d’INTERPOL est de faire en sorte que les services nationaux chargés de l’application de la loi disposent des informations nécessaires pour les aider à protéger leurs citoyens contre toute menace, et nous continuerons à collaborer étroitement avec chacun de nos pays membres pendant toute la durée de l’enquête », a conclu le chef d’INTERPOL.

Selon les services chargés de l’application de la loi américains, les deux bombes utilisées dans l’attentat de lundi étaient dissimulées dans des sacs à dos placés à proximité de la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Cet attentat a fait trois morts, dont un garçon de huit ans, et plus de 170 blessés.

Publiée par le Centre de commandement et de coordination situé au siège du Secrétariat général d'INTERPOL, à Lyon, cette notice orange diffusée à tous les pays membres devait également être communiquée aux services nationaux chargés de l’application de la loi concernés, et les pays étaient en outre invités à fournir au FBI et aux autorités américaines toute information relative aux suspects ou au mode opératoire utilisé.

Les particuliers ayant en leur possession des informations sur les suspects ou sur les engins utilisés sont priés de contacter le Federal Bureau of Investigation des États-Unis, conformément aux indications figurant sur le site Web et dans les communiqués de presse du FBI.

Créée en 2004, la notice orange INTERPOL sert à alerter la police, les organismes publics et les autres organisations internationales sur d’éventuelles menaces liées à l’utilisation d’armes dissimulées, d’explosifs et d’autres matières dangereuses. Elle peut également être diffusée par le Secrétariat général pour tout acte ou événement constituant un risque pour la sécurité et la sûreté des citoyens dans le monde entier. À ce jour, près de 200 notices orange ont été diffusées.