All news
|
Print
03 janvier 2013 - Media release

Le renforcement de la coopération policière au cœur des discussions lors de la toute première visite au Myanmar d’un Secrétaire Général d’INTERPOL

NAY PYI TAW (Myanmar) – À l’occasion de la toute première visite officielle au Myanmar d’un Secrétaire Général d’INTERPOL, le chef de l’organisation mondiale de police, M. Ronald K. Noble, a rencontré de hauts responsables de la police et du gouvernement afin de définir les domaines dans lesquels la coopération policière pourrait être renforcée.

Lors de sa mission de deux jours (2 et 3 janvier), M. Noble s’est entretenu avec le Ministre de l’Intérieur, le Lieutenant général Ko Ko, et avec le Général Kyaw Kyaw Tun, Chef de la police et du Bureau central national de Nay Pyi Taw, lien essentiel entre le Myanmar et le réseau mondial d'INTERPOL composé de 190 pays membres.

M. Ko Ko et M. Noble ont convenu que la coopération policière entre INTERPOL et le Myanmar peut être renforcée dans les domaines de la formation de police et du renforcement des capacités, et par le raccordement des aéroports et des principaux postes-frontières du Myanmar avec MIND/FIND, le système de pointe d’INTERPOL pour le contrôle des passeports.

M. Noble a accepté de déployer au Myanmar, dans les quatre semaines à venir, une équipe d’experts INTERPOL qui évaluera en quoi l’Organisation et ses pays membres peuvent aider la police du Myanmar à accroître la sécurité aux frontières, à améliorer la formation et le renforcement des capacités et à se tenir informée des dernières évolutions en matière de biométrie afin de mieux protéger le pays des malfaiteurs internationaux.

« INTERPOL s’emploie à fournir un soutien à ses pays membres, et notre aide s’avère plus efficace lorsque les services de police de première ligne ont accès à nos outils mondiaux. Nous allons continuer à travailler avec le Myanmar afin de faire en sorte que notre expertise internationale bénéficie aux services nationaux chargés de l’application de la loi comme aux citoyens pour lesquels ils œuvrent », a déclaré le chef d’INTERPOL.

« L’Asie concentrant plus de la moitié de la population mondiale, les occasions ne manquent pas pour les individus et les sociétés, ce qui rend la coopération via INTERPOL essentielle pour que les services chargés de l’application de la loi puissent lutter efficacement contre les malfaiteurs, comme l’a montré le soutien apporté par le Myanmar à un large éventail d’opérations », a ajouté le Secrétaire Général Noble.

Ce dernier a également souligné le rôle important joué par le Myanmar dans bon nombre d’opérations coordonnées par INTERPOL telles que les opérations Storm I et II ciblant la contrefaçon de médicaments, qui ont abouti à la saisie de médicaments illicites et de contrefaçon d’une valeur estimée à plusieurs millions de dollars, et l’opération Prey II visant le commerce illicite d’espèces sauvages et de produits d’origine animale, qui a permis de saisir 40 tigres vivants ainsi que des organes de tigres.

Lors de sa mission, M. Noble a visité le Bureau central national de Nay Pyi Taw où il a rencontré des fonctionnaires et a été informé des actions récemment menées.