All news
|
Print
20 décembre 2013

La lutte contre l’évolution de la criminalité organisée en Amérique latine au cœur d’un projet INTERPOL

BOGOTA (Colombie) – Un nouveau projet visant à combattre avec plus d’efficacité les phénomènes criminels croissants et en pleine mutation liés à la criminalité organisée en Amérique latine vient d’être lancé par INTERPOL.

Proposée par la Colombie, cette initiative vise à faire face à l’évolution de la criminalité organisée en Amérique latine par un échange plus ciblé de renseignements, afin de mettre en évidence les liens potentiels entre les différents réseaux et groupes organisés en Amérique latine, dans les Caraïbes et au-delà.

Si la criminalité organisée en Amérique latine est traditionnellement un phénomène régional par nature et concerne des activités illicites telles que le trafic de drogue, l’enlèvement, le trafic d’armes et d’êtres humains ainsi que les actes de violence en général, des éléments se font jour indiquant qu’elle s’étend sur le plan géographique et exploite désormais les technologies modernes.

Des représentants de 16 pays ont participé à la première réunion du groupe de travail organisée par la Colombie, qui a permis à des professionnels des services de renseignement et des unités opérationnelles de faire un tour d’horizon des activités liées à la criminalité organisée dans leurs pays.

« Cette initiative opérationnelle mise en place à l’intention de l’Amérique latine constitue une précieuse occasion de développer et d’accroître les forces et les capacités de chaque service spécialisé des pays partenaires », a déclaré le colonel Juliette Kure Parra, Chef du Bureau central national INTERPOL de Bogota.

« Avec le soutien d’INTERPOL, le projet apportera une aide concrète permettant d’obtenir de meilleurs résultats en matière de lutte contre la criminalité organisée transnationale dans la région », a-t-elle ajouté.

Les Bureaux régionaux de la région Amériques ont eux aussi participé à la réunion, ainsi qu’une délégation de laComunidad Latinoamericana y del Caribe de Inteligencia Policial(CLACIP, Communauté latino-américaine et des Caraïbes de renseignement policier).

« Grâce à des échanges d’informations accrus et à la mise en place d’opérations conjointes, cette initiative vise à compléter les mesures énergiques déjà prises à l’encontre de la criminalité organisée par les services chargés de l’application de la loi de la région », a déclaré M. Gianni Baldi, Sous-directeur chargé de la lutte contre les organisations criminelles et les stupéfiants à INTERPOL.

Ont participé à cette réunion de trois jours (11 - 13 décembre) les pays suivants : la Bolivie, la Colombie, le Chili, le Costa Rica, El Salvador, l’Équateur, les États-Unis, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Nicaragua, le Panama, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela.