All news
|
Print
05 décembre 2013

Une opération des douanes et de la police cible les itinéraires du trafic de cocaïne à destination de l’Europe

Une opération ciblant les itinéraires du trafic de cocaïne au départ de l’Amérique du Sud et de l’Afrique à destination de l’Europe a abouti à la saisie de plus de 1,7 tonne de stupéfiants et d’environ 1,4 million d’EUR en espèces, ainsi qu’à 91 arrestations.

Menée par l’Organisation mondiale des douanes (OMD), avec le soutien d'INTERPOL et de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), l’opération COCAIR IV a également permis de mettre au jour plus de 10 tonnes de produits médicaux de contrefaçon et environ 35 kg de produits illicites issus d’espèces sauvages, notamment de l’ivoire brut et sculpté.

Durant cette opération de neuf jours (26 octobre - 3 novembre), près de 100 saisies ont été opérées dans 30 aéroports internationaux en Afrique, au cours desquelles 181 kg de cocaïne, 1 700 kg de cannabis et 40 kg de méthamphétamine ont été découverts.

Outre les contrôles fondés sur le renseignement, y compris sur l’analyse des listes de passagers, les professionnels de l’application de la loi ont procédé à des vérifications complémentaires sur des colis postaux, du fret, des avions et des membres d’équipage.

Cette opération est menée sous l’égide du projet AIRCOP, une initiative financée par la Commission européenne et le Canada en vue d’améliorer les contrôles dans les aéroports internationaux en renforçant la coopération entre les services de lutte antidrogue grâce à la communication via les systèmes sécurisés CENcomm de l’OMD et I-24/7 d’INTERPOL.

Avant la phase opérationnelle, une formation a été organisée à Libreville (Gabon), dans le cadre de laquelle INTERPOL et l’OMD ont dispensé des connaissances spécialisées dans divers domaines, dont l’analyse de risque et l’identification de produits, à près de 50 fonctionnaires des pays participants.

Les pays ayant participé à l’opération COCAIR IV sont le Bénin, le Brésil, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Cap-Vert, le Congo, la Côte d’Ivoire, la France, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, la Jamaïque, le Libéria, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République dominicaine, le Sénégal, le Tchad et le Togo.