All news
|
Print
25 septembre 2013

Une conférence Europol-INTERPOL sur la cybercriminalité pour renforcer la coopération en matière de protection du cyberespace

LA HAYE (Pays-Bas) – Des spécialistes mondiaux de la cybersécurité se sont réunis à La Haye à l’occasion de la première Conférence Europol-INTERPOL sur la cybercriminalité, afin de concevoir des stratégies permettant de protéger le cyberespace de la menace que représente son exploitation à des fins criminelles.

Cette conférence de deux jours (24 et 25 septembre), organisée au siège d’Europol, a réuni plus de 250 participants venus de 42 pays et représentant plus de 80 organisations des services chargés de l’application de la loi, du secteur privé et du monde universitaire. L’objectif était de trouver des solutions concrètes pour améliorer la collaboration s’agissant de combattre la cybercriminalité, et de renforcer la coordination des enquêtes internationales.

Le Directeur exécutif du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation (CMII), M. Noboru Nakatani, a insisté sur la nature transnationale des infractions commises dans le cyberespace, où l’absence de frontières physiques ou réelles rend la coopération policière internationale essentielle à la lutte contre les infractions et à leur prévention.

« La cybercriminalité étant une infraction véritablement transnationale, elle requiert des solutions mondiales fondées sur des valeurs universelles. Aucune nation, aucune organisation internationale ne peut en venir à bout seule : une alliance mondiale est nécessaire pour nous permettre de lutter contre la cybercriminalité », a déclaré M. Nakatani.

« Par l’intermédiaire du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, nous souhaitons jouer le rôle de catalyseur proactif dans une telle alliance, en coopération avec le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité, en nous concentrant sur l’intersection de la criminalité et de la technologie dans un monde de plus en plus interconnecté », a-t-il conclu.

La conférence a permis d’aborder un ensemble de questions telles que les différentes formes de cybercriminalité, la mise en place d’une législation efficace, l’aboutissement des poursuites, la recherche et le développement, les cyberattaques et la sécurité, les monnaies virtuelles, ainsi que le renforcement des capacités et la formation.

Le Directeur du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3), M. Troels Oerting, a déclaré que l’établissement de solides partenariats entre toutes les parties prenantes est essentielle pour garantir la sécurité totale du cyberespace.

« Dans un cyberespace sans frontières, les malfaiteurs coopèrent activement en mettant en commun leurs outils et leurs méthodes, dont ils se servent entre autres pour échapper au mieux à la police. Le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol (EC3) et le Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation se sont alliés pour améliorer et élargir la coopération, et se mettre ainsi au service des États membres et des parties prenantes tout en respectant leurs cadres juridiques respectifs », a déclaré M. Oerting.

« Notre travail ne s’arrêtera pas à la fin de cette conférence. Nous sommes prêts à prendre notre part de cette lourde tâche, et je suis certain que nous sommes sur la bonne voie ; preuve en est l’excellente coopération avec INTERPOL et nos 28 États membres », a-t-il conclu.

Les débats se sont en particulier concentrés sur la manière dont une coopération accrue pourrait éviter les doubles emplois entre les différents services de répression qui enquêtent sur des affaires de cybercriminalité partout dans le monde. Plusieurs stratégies ont été examinées, au nombre desquelles les suivantes :

  • Organiser des réunions entre les responsables de services de lutte contre la cybercriminalité, afin de resserrer les relations ;
  • Partager les compétences, l’expérience et l’expertise des services chargés de l’application de la loi avec des partenaires du secteur privé ;
  • Trouver quelles initiatives permettraient de surmonter les obstacles futurs à la collaboration.

La Conférence Europol-INTERPOL sur la cybercriminalité est une initiative conjointe des deux organisations. Elle aura lieu chaque année soit à La Haye soit à Singapour, où le CMII doit ouvrir ses portes en 2014.

Troels Oerting, Directeur du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité

Noboru Nakatani, Directeur exécutif du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation