All news
|
Print
02 août 2013

Stratégie d’INTERPOL pour aider la Libye à recouvrer les milliards de dollars volés par Kadhafi et ses complices

LYON, France – INTERPOL reçoit régulièrement des renseignements en rapport avec la criminalité, sollicités ou non, de services chargés de l’application de la loi, d’entités privées et de particuliers, sur un large éventail de sujets.

Toutes ces informations sont examinées et font l’objet d’investigations ou sont transmises aux Bureaux centraux nationaux des pays membres concernés. C’est par exemple grâce à des informations communiquées par de simples citoyens en réponse aux appels à témoins d’INTERPOL que deux pédophiles auparavant inconnus ont été identifiés, arrêtés et condamnés.

L’année dernière, l’avocat personnel du Secrétaire Général Noble est venu le voir avec des noms précis de pays, de banques et de détenteurs de comptes, ainsi qu’avec les montants déposés sur ces comptes, totalisant plus de 100 milliards d’USD, qui auraient été volés par Kadhafi et son entourage proche. Le nom de la source de ces informations n’a jamais été révélé au Secrétaire Général Noble ou à qui que ce soit d’autre au siège du Secrétariat général d’INTERPOL. La précision des informations fournies a permis à INTERPOL de mettre en place une stratégie de vérification.

Depuis lors, INTERPOL rassemble les parties intéressées afin d’élaborer une stratégie efficace et cohérente, et de vérifier la validité des informations reçues sans risquer de voir disparaître les fonds en question.

Conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, le Bureau des Affaires juridiques d’INTERPOL a défini un cadre en vue de la création d’une Task force INTERPOL. Cette dernière permettra aux pays membres concernés et aux autres parties intéressées de mieux coordonner leur action du point de vue de l’application de la loi, dans le respect des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies applicables. Elle servira également de point de contact au gouvernement libyen afin de vérifier la crédibilité des informations relatives à la localisation possible d’avoirs volés.

Une fois la Task force d’INTERPOL mise en place et approuvée par le gouvernement libyen, tout avocat, employé de banque ou particulier disposant d’informations crédibles quant à la localisation d’avoirs libyens volés sera encouragé à la contacter.

Le rôle d’INTERPOL est de rationaliser les efforts déployés par les services chargés de l’application de la loi et d’autres entités afin d’aider le peuple libyen à recouvrer un maximum d’avoir volés par Kadhafi dans le cadre juridique fixé par le Conseil de sécurité des Nations Unies et le gouvernement libyen. Aucune récompense financière n’a été, ni ne sera, sollicitée par INTERPOL à ce titre.