All news
|
Print
22 juillet 2013

Formation INTERPOL pour renforcer les capacités d’analyse dans le cadre de la lutte contre les drogues et la criminalité organisée dans les Amériques

SAN JOSÉ (Costa Rica) – Quelque 20 professionnels de l’application de la loi d’Amérique centrale, des Caraïbes et des pays voisins se sont réunis au Costa Rica à l’occasion d’une formation à l’analyse criminelle axée sur la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité organisée transnationale dans la région.

Cette formation de deux semaines (8 - 19 juillet), organisée par INTERPOL avec le soutien du Bureau central national de San José, s’inscrit dans le cadre du Programme INTERPOL de renforcement des capacités d’analyse de renseignements criminels pour les Amériques, un programme d’un an coordonné par INTERPOL pour améliorer les compétences des services chargés de l’application de la loi nationaux en matière d’analyse criminelle afin de lutter plus efficacement contre le trafic de drogue et la criminalité organisée dans l’ensemble des Amériques.

La formation a pour objectif d’apporter aux analystes en données criminelles et aux enquêteurs des services de lutte antidrogue, des douanes, de la police des frontières et des services d’immigration les compétences nécessaires pour analyser d’importantes quantités de données et élaborer des renseignements précis. Les techniques d’analyse communes, l’utilisation efficace des outils et services mondiaux d’INTERPOL, ainsi que les pratiques recommandées en matière de coopération internationale, figurent également au programme.

Cette formation, qui bénéficie du soutien financier du gouvernement canadien, comporte un volet de perfectionnement des formateurs qui a permis aux participants d’apprendre à concevoir et mettre en place des programmes de formation originaux, et à en dispenser efficacement le contenu à leurs collègues une fois de retour dans leur pays.

Ont pris part à cette formation la Colombie, le Costa Rica, Cuba, El Salvador, l’Équateur, le Guatemala, Haïti, le Nicaragua, le Pérou, Panama et la République dominicaine, ainsi qu’un représentant del’Escuela Regional de la Comunidad Americana de Inteligencia Antidrogas(ERCAIAD).

Cette formation à l’analyse criminelle de niveau élémentaire est la deuxième de ce type, la première ayant été organisée en mai à la Barbade, à l’intention des régions anglophones des Caraïbes.