All news
|
Print
11 juillet 2013

Réunion INTERPOL sur la lutte contre la pêche illégale en Afrique australe et orientale

LE CAP (Afrique du Sud) – L’utilisation stratégique des outils et services mondiaux d’INTERPOL était au centre de la 2ème Consultation régionale sur la pêche illégale, qui portait plus particulièrement sur l’Afrique australe et orientale.

Organisée sous les auspices du Projet Scale d’INTERPOL, et en étroite collaboration avec le ministère sud-africain de l’Agriculture, des forêts et de la pêche (DAFF), cette réunion a rassemblé pendant deux jours (les 10 et 11 juillet derniers) des représentants de 11 pays, de huit Bureaux centraux nationaux et de deux Bureaux régionaux INTERPOL, ainsi que ceux de 20 organisations intergouvernementales ou non gouvernementales.

S’appuyant sur les travaux de la 1ère Consultation régionale sur la pêche illégale du Projet Scale d’INTERPOL, qui s’est tenue à Yaoundé (Cameroun) un peu plus tôt cette année, la réunion a permis la mise en commun des compétences et des bonnes pratiques en matière de lutte contre la pêche illégale partout dans le monde.

« Le trafic des ressources naturelles s’est intensifié, et c’est l’une des menaces les plus graves qui pèsent sur le développement des pays africains », a déclaré M. Ceba Mtoba, Directeur central du DAFF.

« Nous avons fait l’expérience de l’implication des organisations criminelles dans la pêche illégale, et appelons INTERPOL à aider ses pays membres à lutter contre ce phénomène », a ajouté M. Mtoba.

Nous nous félicitons du Projet Scale d’INTERPOL et espérons que nous continuerons à collaborer avec autant d’efficacité à la protection de nos riches territoires halieutiques », a déclaré M. Muhyadin Ali Yusuf, président de la Cellule somalienne de lutte contre la piraterie maritime.

« Bien qu’il ait été lancé depuis peu de temps, le Projet Scale d’INTERPOL a déjà remporté des succès importants », a indiqué Gunnar Stolsvik, président du Groupe de travail INTERPOL sur la pêche illégale. « Il est au plus haut point nécessaire que le projet Scale d’INTERPOL aide les services chargés de l’application de la loi, y compris les nôtres, en Norvège, à oublier les frontières pour communiquer et collaborer avec leurs homologues du monde entier ».

La 2ème Réunion du Groupe de travail INTERPOL sur la pêche illégale aura lieu à Nairobi (Kenya), du 4 au 7 novembre prochains, parallèlement à la Conférence internationale pour le respect et l’application du droit de l’environnement, organisée par INTERPOL et l’UNEP, qui se tiendra le 6 novembre.

Le Projet Scale d’INTERPOL est soutenu par le ministère des Affaires étrangères norvégien et par le Pew Charitable Trusts.