All news
|
Print
19 juin 2013

Coup de filet à la tête d’une organisation criminelle dans le cadre d’une action dirigée par la Police italienne

Une opération conduite avec l’appui d’INTERPOL et d’Europol


LYON (France) – Une opération dirigée par les services chargés de l’application de la loi italiens, bénéficiant du soutien d’INTERPOL et d’Europol, et ciblant une organisation criminelle géorgienne liée au phénomène des « voleurs dans la loi » – propre à la criminalité organisée transnationale eurasiatique –, a permis l’arrestation de 19 suspects dans toute l’Europe.

Lors de cette opération qui s’est déroulée le 18 juin, les polices de six pays – l’Italie, la République tchèque, la France, la Hongrie, la Lituanie et le Portugal – ont mené des actions coordonnées en vue d’arrêter les suspects appartenant au clan de Koutaïssi – un dangereux réseau criminel principalement composé de Géorgiens, impliqué dans des faits de corruption et de violence. Des armes et des stupéfiants ont également été saisis.

La plupart des personnes arrêtées sont des voleurs dans la loi, des malfaiteurs au sommet de la hiérarchie criminelle eurasiatique qui contrôlent les activités de groupes criminels de rang inférieur. L’influence des voleurs dans la loi s’étend sur des groupes se livrant à différents types d’infractions tels que le trafic de drogues, d’êtres humains, de véhicules volés, les atteintes à la propriété et le meurtre.

L’enquête menée par la Police nationale italienne a bénéficié dès ses débuts du soutien d’INTERPOL et d’Europol. Par l’intermédiaire de l’équipe chargée du Projet Millennium d’INTERPOL, qui cible la criminalité organisée transnationale eurasiatique, les enquêteurs ont pu tirer parti des informations et des connaissances de l’Organisation sur ce phénomène.

Durant la phase opérationnelle, INTERPOL, notamment via ses Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) de Rome et de Vilnius, a apporté un appui sur le terrain en aidant à identifier les individus arrêtés grâce à l’analyse de leurs empreintes digitales et en mettant ses bases de données mondiales à la disposition des autorités.

Parmi les personnes arrêtées figurait Merab Dzhangveladze, un citoyen russo-géorgien à la tête du clan de Koutaïssi, lequel faisait l’objet de multiples enquêtes en Europe depuis un certain temps.

Plusieurs enquêtes sont toujours en cours et d’autres arrestations devraient suivre.