All news
|
Print
11 mars 2013

Une équipe singapourienne se rend au siège d’INTERPOL pour une réunion avec des enquêteurs spécialisés dans le trucage de matchs

LYON (France) – Quatre enquêteurs chevronnés de la Police singapourienne et du Corrupt Practices Investigation Bureau (Bureau d’enquête sur les pratiques relevant de la corruption) se sont rendus au Secrétariat général d’INTERPOL pour y rencontrer des enquêteurs spécialisés dans le trucage de matchs venus de toute l’Europe.

 

Outre les fonctionnaires d’INTERPOL, l’équipe de Singapour s’entretiendra aussi avec des policiers de pays européens jouant un rôle clé et d’Europol, afin d’examiner les éléments de preuve concernant des matchs qui auraient été truqués par une organisation criminelle transnationale opérant à partir de Singapour.

 

Cette réunion de quatre jours (du 11 au 14 mars) permettra également aux enquêteurs d’échanger des éléments et des informations sur les membres de cette organisation, en vue de leur exploitation aux niveaux national, régional et international.

 

Cette réunion fait suite à la récente arrestation, le 21 février, d’un individu qui serait impliqué dans le trucage de matchs : il était recherché par les autorités italiennes et faisait l’objet d’une notice rouge INTERPOL – alerte internationale signalant qu’une personne est recherchée – confidentielle.

 

Admir Suljic, qui est accusé d’escroquerie et d’escroquerie sportive avec circonstances aggravantes commise dans le cadre d’une association de malfaiteurs, a été arrêté à Milan grâce à une coopération étroite entre les polices singapourienne et italienne, qui ont œuvré par l’intermédiaire de leur Bureau central national et du siège d’INTERPOL, à Lyon (France).

LYON, France – Four senior investigators from the Singapore Police Force and the Corrupt Practices Investigation Bureau have arrived at the INTERPOL General Secretariat headquarters to meet with match-fixing investigators from throughout Europe.

In addition to INTERPOL officials, the team from Singapore will meet with officers from key European countries and Europol to review evidence of alleged match-fixing by a transnational organized crime group based in Singapore.

The four-day meeting (11 – 14 March) will also enable investigators to directly exchange details and information about members of the group for follow-up at the national, regional and international levels.

The task force meeting follows the recent arrest on 21 February of a suspected international match-fixer wanted by Italian authorities and subject of a confidential INTERPOL Red Notice, or international wanted persons alert.

Admir Suljic, who is accused of fraud and qualified sporting fraud committed within criminal association, was arrested in Milan following close cooperation between Italian and Singaporean Police working through their INTERPOL National Central Bureaus and INTERPOL Headquarters in Lyon, France.