All news
|
Print
01 février 2013

INTERPOL appelle la communauté internationale à soutenir les efforts en vue de préserver le patrimoine culturel malien

LYON (France) – Les événements en cours au Mali ont une incidence considérable sur le patrimoine culturel du pays, qui représente une part importante de l’histoire de l’humanité. Les mausolées, les tombeaux, les lieux sacrés et les sites historiques, ainsi que les archives et les bibliothèques de Tombouctou contenant des manuscrits historiques précieux, sont particulièrement exposés à la destruction, aux dégradations, au vol et au pillage en cette période de troubles.

INTERPOL s’associe dès lors à l’appel à l’aide de l’UNESCO en vue de préserver le patrimoine culturel malien et apportera toute l’aide et tout le soutien possibles dans l’évaluation des dommages causés. INTERPOL renouvelle sa mise en garde internationale contre les menaces considérables pesant actuellement sur le patrimoine culturel malien, et invite les organisations internationales partenaires à coopérer étroitement pour apporter une réponse coordonnée à cette menace.

INTERPOL a déjà invité ses 190 pays membres à redoubler d’attention face au risque de trafic de biens culturels maliens vers les pays voisins. Les autorités nationales concernées, notamment la police des frontières et les douanes, sont invitées à en tenir compte lorsqu’elles procèdent à l’évaluation des risques dans le cadre de leurs opérations de contrôle des importations.

À cet égard, INTERPOL enregistrera dans les meilleurs délais les informations pertinentes et disponibles dans sa base de données sur les œuvres d’art volées afin de faciliter le repérage et la récupération éventuels des objets maliens volés.

Toute information utile à ce sujet peut être envoyée directement à l’unité  Œuvres d’art volées, au siège du Secrétariat général d’INTERPOL.