All news
|
Print
17 juillet 2012 - Media release

Le Registre global d’INTERPOL présenté lors du sommet INFO de Google Ideas

LOS ANGELES (États-Unis) – La création du Registre global d’INTERPOL (IGR), une solution innovante en matière de lutte contre le trafic de marchandises illicites qui permet de vérifier l’authenticité de certains produits grâce aux éléments de sécurité uniques qu’ils comportent, a été dévoilée lors du sommet INFO (Illicit Networks Forces in Opposition) de Google Ideas.

Des éléments de sécurité uniques peuvent être placés sur n’importe quel type de bien de consommation – produits pharmaceutiques, cigarettes, produits de luxe, produits ménagers, jouets, etc. – et la création inédite du Registre global d’INTERPOL donnera des moyens d’action au public, aux détenteurs de droits ainsi qu’aux services chargés de l’application de la loi et les associera à la lutte contre le trafic de marchandises illicites en permettant à toute personne disposant d’un téléphone portable ou d’un appareil bénéficiant d’une connexion à Internet de vérifier l’authenticité d’un produit en analysant ses éléments de sécurité afin de déterminer s’il s’agit d’une contrefaçon ou d’un produit faisant l’objet d’un commerce illicite.

Des liens ont été clairement établis entre la criminalité organisée transnationale, le terrorisme et le trafic de marchandises illicites, lequel génère des profits considérables à l’échelle mondiale et ne fait courir que de faibles risques aux trafiquants. Selon les estimations, ce trafic génère chaque année plus de 2 trillions d’USD.

« La mission première d’INTERPOL a toujours été de faire en sorte que les services chargés de l’application de la loi du monde entier aient accès aux bonnes informations au bon moment afin de lutter contre la criminalité. Nous allons plus loin désormais, en donnant au public la capacité de se protéger lui-même en utilisant le Registre global d’INTERPOL afin de vérifier l’authenticité de certains produits à l’aide d’éléments de sécurité uniques », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble.

Le chef d’INTERPOL a également remercié Google Ideas d’avoir développé un premier modèle pour l’IGR qui a été dévoilé lors du sommet INFO de Google, à Los Angeles, où ses fonctionnalités ont été présentées pour la première fois.

L’IGR fera office de passerelle, offrant un moyen flexible et sûr d’intégrer les solutions existantes dans les secteurs privé et public. Il pourra s’adapter à presque n’importe quel système de vérification de produits mis en place par un fabricant pour identifier chacun de ses produits de façon unique.

Des recherches peuvent être effectuées en entrant manuellement certaines informations ou en scannant un code à l’aide d’une application mobile disponible sur les plateformes Android, Apple, Microsoft et BlackBerry, lequel permettra d’obtenir des informations factuelles, précises et locales, faisant ainsi de ce système une ressource mondiale pour les services chargés de l’application de la loi et – tout aussi important – un moyen de protéger le public contre des contrefaçons potentiellement mortelles telles que de faux médicaments.

PharmaSecure, un spécialiste des technologies d’authentification de médicaments et de logiciels, dont les codes de sécurité sont apposés chaque jour sur plus d’un million de nouvelles boîtes de médicaments rien qu’en Inde, a été l’une des premières sociétés à participer à cette initiative d’INTERPOL.

« En tant que fournisseur de systèmes innovants pour l’authentification de produits pharmaceutiques, Pharmasecure est fier d’être le premier partenaire d’INTERPOL pour aider les consommateurs du monde entier à s’assurer de l’authenticité de leurs médicaments grâce à l’initiative de Registre global d’INTERPOL », a déclaré M. Nathan Sigworth, cofondateur et Directeur général de PharmaSecure.

INTERPOL travaillera également avec la Digital Coding & Tracking Association – créée par British American Tobacco, Imperial Tobacco Group, Japan Tobacco International et Philip Morris International afin d’élaborer et de promouvoir des normes pour le suivi et la traçabilité des produits du tabac – pour trouver un moyen de rendre accessible, via l’IGR, le système de contrôle de la chaîne d’approvisionnement des grands groupes de tabac internationaux, baptisé Codentify. Grâce à ce système et à l’utilisation de normes reconnues au niveau international, il est possible d’assurer le suivi et la traçabilité des produits tout au long de la chaîne d’approvisionnement et de déterminer si un produit est authentique ou s’il s’agit d’une contrefaçon.

« Les sociétés associées à l’IGR deviendront immédiatement des acteurs majeurs, au niveau mondial, pour ce qui est d’assurer la sécurité de leurs produits et de protéger les consommateurs contre les produits de contrefaçon et illicites, faisant du Registre global un outil toujours plus puissant pour le consommateur, en lui permettant d’exercer un choix, pour les entreprises, en protégeant leurs produits – qu’ils soient de marque ou génériques –, et pour les services chargés de l’application de la loi, en favorisant le démantèlement des organisations criminelles transnationales », a conclu le chef d’INTERPOL.