All news
|
Print
01 avril 2012 - Media release

INTERPOL salue l’arrestation d’un chef de la mafia en Thaïlande

Le fugitif italien, condamné par la justice, faisait l’objet d’une notice rouge INTERPOL publiée à la demande de l’Italie


LYON (France) – L’arrestation à Bangkok d’un individu recherché par l’Italie pour association de malfaiteurs de type mafieux, qui faisait l’objet d’une notice rouge INTERPOL – ou avis de recherche international –, a été saluée par le chef d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, comme un exemple d’efficacité en matière de coopération policière internationale.

Vito Roberto Palazzolo, âgé de 64 ans, a été intercepté par la Police royale thaïlandaise le vendredi 30 mars à l’aéroport de Bangkok. Il avait été condamné en 2009 par un tribunal italien à neuf ans de prison pour associations de malfaiteurs, en tant que membre éminent de la Cosa Nostra sicilienne. Il était accusé d’avoir blanchi pour cette organisation des fonds provenant du trafic de drogue et la contrebande de cigarettes, et d’être un proche collaborateur des dirigeants incontestés de cette organisation criminelle.

Ce membre de la mafia, qui avait été condamné et était recherché, a été arrêté à l’aéroport de Bangkok par des fonctionnaires du service de l’immigration thaïlandais, qui travaillaient en collaboration avec le Bureau central national de Bangkok et les services des affaires étrangères et de la police touristique de la Police royale thaïlandaise, avec l’aide du Bureau de liaison d’INTERPOL à Bangkok.

Le service de soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite (FIS) au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon, a travaillé en lien étroit avec le B.C.N. INTERPOL de Rome et le Bureau de liaison de Bangkok, en collaboration avec les services de police italiens et le procureur chargé de l’affaire, dans le cadre des initiatives mises en œuvre pour localiser Palazzolo en Asie, où il avait été récemment repéré lors d’un déplacement précédent.

Le Secrétaire Général a félicité les autorités italiennes et thaïlandaises pour leur attachement indéfectible à la coopération transfrontalière dont, a-t-il affirmé, l’arrestation de Palazzolo constitue une illustration.

« L’arrestation de ce membre de la mafia condamné et recherché montre que des résultats très concrets et précieux peuvent être obtenus lorsque les pays membres d’INTERPOL travaillent ensemble, en particulier en tirant parti des outils de police mondiaux d’INTERPOL tels que les notices rouges », a déclaré M. Noble.

« Je suis convaincu que l’arrestation de Palazzolo incitera tous les pays membres de l’Organisation à renouveler leur engagement en faveur de la coopération policière transnationale, par l’intermédiaire de la communauté INTERPOL, pour que justice soit faite », a conclu M. Noble.

La notice rouge est l’un des outils les plus puissants d’INTERPOL pour localiser les fugitifs internationaux. Contenant des renseignements d’identité et des éléments judiciaires sur une personne recherchée, la notice rouge est utilisée pour demander la localisation de personnes recherchées et leur arrestation provisoire en vue d’extradition, et est diffusée aux services de police dans l’ensemble des 190 pays membres de l’Organisation.