All news
|
Print
05 mars 2012 - Media release

INTERPOL et la Police nationale italienne donnent le coup d’envoi au séminaire inaugural de haut niveau organisé dans le cadre du programme financé par la FIFA pour lutter contre le trucage de matchs

Le courage et l’intégrité d’un footballeur italien ayant refusé un pot-de-vin récompensés par une médaille INTERPOL


ROME (Italie) – L’Italie accueille le séminaire inaugural de haut niveau sur l’intégrité dans le sport, qui rassemble pour la première fois toutes les parties prenantes – services chargés de l’application de la loi, autorités sportives, joueurs, arbitres et équipes –, et cet événement a été salué par INTERPOL comme un moment historique de la lutte mondiale contre le trucage de matchs et les paris illégaux dans le sport.

Organisée par la Police nationale et l’Association du football italiennes, la rencontre intervient tout juste cinq mois après la signature d’un protocole d’accord avec INTERPOL, l’Italie devenant ainsi le premier pays à adhérer officiellement à l’initiative entre INTERPOL et la FIFA ciblant le trucage de matchs ainsi que les paris illégaux et irréguliers à travers le monde.

Dans son discours, le Président d’INTERPOL, M. Khoo Boon Hui, a déclaré que le séminaire, organisé dans la foulée du protocole d’accord, témoignait clairement de la volonté de l’Italie de lutter contre la corruption dans le sport, et a encouragé d’autres pays à lui emboîter le pas.

« La coopération et la synergie entre la police, les organisations sportives, les organismes de réglementation et la collectivité en général sont vitales. S’attaquer à la corruption et instaurer l’intégrité dans le sport doivent être l’affaire de tous », a indiqué le Président Khoo.

« Si nous voulons continuer à apprécier l’essence même du sport, nous devons en garantir l’intégrité. Nous devons rester vigilants face à toutes les formes d’activités illicites, telles que le dopage, la tricherie, la corruption et le trucage de matchs », a conclu le Président.

« La Police nationale italienne est fière d’avoir accueilli le premier séminaire de haut niveau rassemblant toutes les parties clés de la communauté du football italien afin de témoigner de notre volonté collective de nous associer à INTERPOL et à la FIFA pour lutter contre le trucage de matchs et la corruption dans le football », a déclaré le Chef de la Police nationale italienne, le Préfet Antonio Manganelli.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, a indiqué que la réunion de Rome, organisée dans le cadre de l’accord de financement INTERPOL-FIFA, était le signal le plus fort jamais envoyé par toutes les parties concernées afin qu’il soit mis un terme à la corruption dans le football, désignant le footballeur italien Simone Farina comme l’exemple à suivre dans ce combat.

En novembre 2011, le défenseur de Gubbio a refusé une somme de 200 000 EUR offerte pour truquer les résultats d’un match, et a signalé la tentative de corruption à la police.

En reconnaissance de l’intégrité du footballeur et du travail accompli par les autorités italiennes, le Secrétaire Général Noble a remis à M. Giancarlo Abete, le Président de la Fédération italienne de football, une médaille commémorative dans le cadre du Fonds d’INTERPOL pour un monde plus sûr, qui récompense ceux qui contribuent efficacement à la prévention et à la répression de la criminalité aux niveaux local, national et mondial.

« Simone a fait acte de courage et d’intégrité en refusant le pot-de-vin et en allant à la police, et le soutien qu’il a reçu de la Fédération italienne de football est tout aussi important », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« J’espère que c’est la première d’une longue série de récompenses que nous remettrons à des personnes et à des organisations pour les remercier tout particulièrement de leurs actes de courage et d’intégrité dans la lutte contre la corruption dans le football », a ajouté le chef d’INTERPOL, soulignant que l’Initiative INTERPOL-FIFA en matière de formation, d’éducation et de prévention est un élément essentiel du soutien apporté à la communauté du football dans cette lutte.

INTERPOL organisera une série d’ateliers de formation, qui rassembleront des joueurs, des arbitres, des représentants d’organismes de réglementation et des professionnels de l’application de la loi, afin d’améliorer leur connaissance et leur compréhension de la corruption dans le football, des stratégies utilisées par ceux qui s’y livrent, et des méthodes employées pour mettre au jour leurs activités et les déjouer. Le premier des quatre ateliers pilotes aura lieu en Finlande en avril 2012.