All news
|
Print
30 novembre 2012

Une opération organisée avec le soutien d’INTERPOL aboutit à la saisie de drogues illicites

BRUXELLES (Belgique) – Près de 40 personnes ont été arrêtées et des stupéfiants d’une valeur de 15 millions d’EUR saisis au cours d’une opération mondiale dirigée contre les trafiquants de méthamphétamine empruntant des vols au départ de l’Afrique vers l’Asie.

Lors de l’Opération WESTERLIES (16 - 25 novembre), mise sur pied par l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et les douanes japonaises avec le soutien d’INTERPOL, une centaine de policiers et d’agents des douanes ont fait la chasse aux trafiquants, en renforçant les contrôles des passagers au départ, à l’arrivée ou en transit dans les aéroports internationaux situés sur les itinéraires de prédilection des trafiquants.

L’opération visait en particulier la méthamphétamine produite en Afrique ou exportée depuis ce continent et destinée à être vendue en Asie. Les passagers voyageant entre ces deux régions, qui transitent généralement par des aéroports situés en Europe ou au Moyen-Orient, ont fait l’objet de contrôles approfondis afin de repérer les passeurs de drogues.

Des policiers ont vérifié les données relatives aux passagers en les comparant avec le contenu des bases de données criminelles d’INTERPOL via le système mondial de communication sécurisée I-24/7, et ont échangé des informations et des renseignements par l’intermédiaire de l’outil de communication de l’OMD CENcomm. Des formations ont été organisées dans les pays participants avant le début de l’opération, et des kits d’analyse de drogues ont été distribués dans les aéroports concernés.

Bernd Rossbach, Directeur de l’unité d’INTERPOL chargée de la lutte contre la criminalité spécialisée, a déclaré qu’INTERPOL doit continuer à construire des partenariats solides avec des organisations telles que l’OMD afin de lutter plus efficacement contre les réseaux criminels qui se livrent au trafic de drogues et à d’autres infractions graves.

« Une coopération étroite entre l’OMD et INTERPOL, en tirant le meilleur parti des outils et services de chacune des deux organisations, et des systèmes efficaces pour la gestion intégrée des frontières sont essentiels pour assurer la sécurité des frontières et protéger les citoyens de la menace que représentent le trafic de drogues et les infractions connexes. »

« Nos initiatives concernant les drogues et la criminalité organisée ne peuvent aboutir que si nous nouons des alliances solides avec des partenaires des services chargés de l’application de la loi et au-delà », a conclu M. Rossbach.

Les agents des douanes de différents aéroports ont saisi 220 kg de drogues, dont 63 kg de méthamphétamine et d’amphétamines et 58 kg de cocaïne. L’opération a également permis de saisir 120 kg d’ivoire d’éléphant et quelque 3 millions d’USD en devises non déclarées.

Grâce aux informations recueillies au cours de l’opération, trois alertes mondiales ont été diffusées afin d’informer les services chargés de l’application de la loi de nouvelles méthodes de dissimulation mises en évidence.

Le Secrétaire Général de l’OMD et le Secrétaire Général d’INTERPOL se sont récemment rencontrés et ont réaffirmé la nécessité de la coopération entre les deux organisations afin de mieux lutter contre la criminalité organisée transnationale.