All news
|
Print
25 octobre 2012

INTERPOL organise sa première conférence visant à lutter contre le problème croissant posé par la contrefaçon d’œuvres d’art

LYON (France) – La lutte contre la tendance mondiale au développement des contrefaçons et des falsifications de biens culturels était au centre de la 1ère Conférence internationale INTERPOL sur les contrefaçons d’œuvres d’art.

Cette conférence de deux jours (23 et 24 octobre), qui a réuni près de 70 représentants de services chargés de l’application de la loi, d’institutions privées et d’organisations internationales de quelque 22 pays, a reconnu la nécessité du renforcement de l’échange d’informations et de la sensibilisation du grand public et des gouvernements à la contrefaçon d’œuvres d’art et aux infractions connexes.

Outre les études de cas exposées par des représentants de services d’application de la loi spécialisés, de nombreux professionnels tels que des propriétaires de droits et des représentants de laboratoires de sciences et de police scientifique ainsi que de sociétés d’enchères ont apporté leur point de vue afin de donner une image aussi complète que possible des différents enjeux de ce domaine de criminalité en pleine expansion.

Parmi les recommandations de la Conférence visant à prévenir et à combattre la contrefaçon d’œuvres d’art aux niveaux national et international figurent notamment l’élaboration, la révision ou l’adaptation de la législation, l’accroissement de l’échange d’informations par le canal d’INTERPOL et la mise en commun des bonnes pratiques.

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, M. Jean-Michel Louboutin, a souligné la nécessité du renforcement de la coopération et des échanges d’informations en matière de contrefaçon d’œuvres d’art qui, eu égard aux énormes profits qu’elle peut générer, rend cette forme de criminalité particulièrement attractive pour les organisations criminelles.

Cet aspect particulier du commerce illicite de biens culturels compte parmi les domaines d’action actuels de l’Unité Œuvres d’art d’INTERPOL, qui aide les services chargés de l’application de la loi des 190 pays membres de l’Organisation à préserver et protéger le patrimoine culturel mondial.