All news
|
Print
28 septembre 2012

INTERPOL apporte son soutien à la réunion du réseau européen spécialisé dans le domaine CBRNE, organisée à Chypre

NICOSIE (Chypre) – L’échange de compétences et de bonnes pratiques concernant la prévention des actes de terrorisme commis au moyen d’armes chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et d’explosifs (CBRNE) était au centre d’une réunion soutenue par INTERPOL à Chypre.

Initiative de coopération entre INTERPOL, Europol et la police chypriote, cette réunion de deux jours (24 et 25 septembre) du Réseau européen d’unités de neutralisation des explosifs et munitions (EEODN) a rassemblé plus de 60 spécialistes des explosifs, techniciens en neutralisation des explosifs, enquêteurs et experts CBRNE issus des services de police de 27 pays.

Lors de la réunion, les participants ont mis en commun leur expertise et les enseignements tirés lors des attentats récemment perpétrés à l’aide d’engins explosifs de fabrication artisanale. Ils ont échangé bonnes pratiques et méthodes pour lutter contre la menace du terrorisme CBRNE.

L’Unité de prévention du terrorisme chimique et des attentats à l’explosif (ChemEx) récemment créée à INTERPOL qui fait partie du Programme INTERPOL de prévention du terrorisme CBRNE soutient les activités du Réseau EEODN. Elle a été lancée officiellement ce mois-ci, lors de la Conférence mondiale INTERPOL sur la prévention du terrorisme chimique et des attentats à l’explosif qui s’est déroulée à Tallinn (Estonie).

Créé en 2008, l’EEODN rassemble des spécialistes et des experts lors de réunions et de formations sur les menaces liées à l’utilisation illicite de matières CBRN et d’explosifs.

Devant la menace grandissante que représente le terrorisme CBRNE pour la sécurité mondiale, cette réunion sera suivie d’une formation sur les engins explosifs artisanaux, organisée en Espagne en octobre.