All news
|
Print
08 août 2012

La lutte contre le trucage de matchs et la corruption au centre d’un atelier INTERPOL pour l’Amérique centrale et le Mexique

GUATEMALA (Guatemala) – La sensibilisation aux problèmes et aux risques liés au trucage de matchs et à la corruption dans le football est au cœur d’un atelier INTERPOL sur l’intégrité dans le sport organisé par la CONCACAF (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) et l’UNCAF (Unión Centroamericana de Fútbol) au Guatemala.

Cet événement, qui a rassemblé deux jours durant (7 et 8 août) à Guatemala plus de 50 participants de huit pays, est le deuxième d’une série d’ateliers de formation organisée par INTERPOL dans le cadre de son initiative lancée en collaboration avec la FIFA pour élaborer et mettre en œuvre un programme mondial de formation, d’éducation et de prévention consacré aux paris légaux et illégaux ainsi qu’au trucage de matchs.

La représentante du ministère de la Culture et des Sports guatémaltèque, Mme Olga de Noack, a déclaré que le sport a une grande influence sur la société ainsi que sur la construction de l’identité nationale.

« Cet atelier régional organisé par INTERPOL est un moment historique pour le Guatemala et s’avère extrêmement important et utile pour recenser les bonnes pratiques et les stratégies permettant de mieux protéger le football contre les malfaiteurs qui le gangrènent », a indiqué Mme de Noack.

Le Président et le Secrétaire général de l’UNCAF, MM. Rafael Tinoco et Mario Monterrosa, ainsi que le Secrétaire général et le Secrétaire général adjoint de la CONCACAF, MM. Enrique Saenz et Ted Howard, ont participé à l’ouverture officielle de l’atelier, soulignant l’engagement de la région dans la lutte contre le trucage de matchs et la corruption.

Des représentants de fédérations de football et de gouvernements ainsi que des fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi participent à cet atelier, qui vise à mieux faire connaître et comprendre la corruption dans le sport, les stratégies utilisées par ceux qui s’y livrent et les méthodes à mettre en œuvre pour détecter les tentatives et les déjouer.

Outre l’étude de cas et des enseignements tirés au niveau national, les participants se verront communiquer des informations sur le système d’alerte rapide de la FIFA et sur son historique dans le cadre d’une présentation générale du marché mondial des paris sportifs.

« Pour être efficace, la lutte contre la corruption dans le sport et le trucage de matchs doit s’inscrire sur le long terme et nécessite l’engagement et le soutien de toutes les parties concernées. C’est la raison pour laquelle cet atelier INTERPOL rassemble des personnes si différentes, chacune faisant bénéficier les autres participants de son expertise et son point-de-vue », a déclaré la responsable du service Intégrité dans le sport d’INTERPOL, Mme Michaela Ragg.

« Le soutien apporté par le Guatemala, la CONCACAF et l’UNCAF dans l’organisation de cet atelier de deux jours montre clairement que l’Amérique centrale et le Mexique sont déterminés à tenir leur rôle dans ce combat », a conclu Mme Ragg.

Les huit pays participant à cet atelier sont le Belize, le Costa Rica, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Nicaragua et le Panama.