All news
|
Print
27 juillet 2012

INTERPOL et Environnement Canada mettent en commun leur expertise pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages

OTTAWA (Canada) – INTERPOL et Environnement Canada ont signé un accord visant à renforcer les capacités des services de protection des espèces sauvages du monde entier au moyen de formations personnalisées destinées aux policiers spécialisés et portant sur le commerce illicite d’espèces menacées, particulièrement en Afrique.

Environnement Canada a élaboré pour INTERPOL des programmes de formation couvrant différents sujets, notamment la théorie de l’application de la loi, les droits de l’homme, les inspections, les recherches et les saisies, le recueil de renseignements, les enquêtes et les poursuites. Chaque programme commence par l’étude d’un ensemble de documents préparatoires, suivie de six jours de cours intensifs, et se termine par une opération de police sur le terrain.

« Le commerce illicite d’espèces menacées est un problème mondial », a déclaré Peter Kent, le ministre de l’Environnement du Canada. « En conjuguant l’expertise du Canada avec celle d’INTERPOL, nous aidons à maintenir des espèces importantes telles que les rhinocéros et les éléphants dans leurs aires de répartition, ce qui empêche le trafic de l’ivoire et d’autres produits vers les marchés demandeurs ». 

« La formation étant l’une des priorités d’INTERPOL pour aider ses 190 pays membres, et sachant qu’il est important de porter assistance aux services chargés de l’application de la loi dans leur lutte contre le problème planétaire qu’est la criminalité liée aux espèces sauvages, cet accord avec Environnement Canada nous permettra d’obtenir des résultats à l’échelle mondiale », a indiqué Dale Sheehan, Directeur du Renforcement des capacités et de la formation à INTERPOL.

Grâce à cet accord, Environnement Canada mettra des formations à la disposition d’INTERPOL, à la fois en anglais et en français, dans le but de renforcer les capacités des services chargés de l’application de la loi en Afrique et dans les 190 pays membres de l’Organisation. Une formation pilote a été organisée par INTERPOL pour les policiers de 11 pays d’Afrique, à Gaborone (Botswana) en 2011.