All news
|
Print
07 juin 2012

Un réseau criminel responsable de centaines de cambriolages démantelé par la police française

Une opération conduite avec l’appui d’INTERPOL et d’Europol


Une opération menée par les services chargés de l’application de la loi français avec le soutien d’INTERPOL et d’Europol, et ciblant un réseau criminel composé de Géorgiens et d’Arméniens qui seraient impliqués dans plus de 300 cambriolages, a permis d’arrêter 21 individus et de retrouver une grande quantité de bijoux et d’or.

Le réseau, organisé en plusieurs niveaux de cambrioleurs et de chefs d’équipes et coordonné par au moins un « voleur dans la loi », criminel de haut niveau placé à la tête du réseau, est soupçonné d’avoir organisé une série de vols dans des immeubles d’habitation et des locaux commerciaux dans la région de Limoges, le Nord de la France et la Belgique, les biens volés étant envoyés en Belgique pour y être revendus.

L’enquête, menée par l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) français et la gendarmerie de Limoges, a bénéficié dès ses débuts de l’appui de spécialistes d’Europol qui ont facilité l’échange de renseignements criminels, transmis des rapports d’analyse et prêté leur concours aux opérations sur le terrain grâce à un bureau mobile.

Lors de la phase opérationnelle, le 4 juin, INTERPOL a apporté un appui sur le terrain et en aidant à identifier les individus arrêtés grâce à la numérisation de leurs empreintes digitales sur les lieux, à la mise à disposition des bases de données mondiales de l’Organisation et à l’échange de messages avec ses Bureaux centraux nationaux.

Le nombre d'arrestations et de saisies effectuées est provisoire et pourrait augmenter dans les jours à venir, l’opération n’étant pas terminée.