All news
|
Print
28 novembre 2011 - Media release

La visite à INTERPOL du Ministre de l’Intérieur français renforce les étroites relations qui unissent INTERPOL et la France

LYON (France) – Le Ministre de l’Intérieur français, M. Claude Guéant, a rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Ronald K. Noble, afin de s’entretenir avec lui d’un certain nombre de questions de police visant à préserver la sécurité nationale et internationale.

Cette visite, qui souligne les liens étroits unissant la France et INTERPOL dont le siège mondial s’est installé dans ce pays en 1946, tout d’abord à Paris puis à Lyon depuis 1989, a également permis de faire un tour d’horizon des activités de l’organisation mondiale de police dans ses 190 pays membres.

Lors de sa première visite au Secrétariat général d’INTERPOL, M. Guéant, qui était accompagné du Directeur général de la Police nationale, M. Frédéric Péchenard, du Préfet de la Région Rhône-Alpes, M. Jean-François Carenco, du Directeur central de la Police judiciaire, M. Christian Lothion, et de M. Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, Préfet délégué pour la Défense et la Sécurité, a été informé par le Secrétaire Général Noble des initiatives récemment mises en œuvre afin d’aider les pays membres à lutter contre les nouvelles menaces comme la cybercriminalité, ou à faire face à des formes de criminalité plus traditionnelles telles que le trafic de stupéfiants et le terrorisme.

Parmi ces actions, il est essentiel que les pays membres soient encouragés à entériner l’Initiative relative au Document de voyage INTERPOL en dispensant de visa les personnels autorisés voyageant dans le cadre de missions officielles au moyen du passeport INTERPOL, ce qui permet d’accélérer considérablement la réponse à toute demande d’assistance. À ce jour, 31 pays, dont la France, reconnaissent officiellement le Document de voyage INTERPOL.

« Dans ce monde globalisé en perpétuelle mutation où la criminalité ignore les frontières, INTERPOL, la plus grande organisation internationale de police, doit pouvoir réagir avec rapidité et efficacité », a déclaré le Secrétaire Général Noble.

« Alors que I-24/7, notre réseau de communication mondial sécurisé, nous permet de le faire dans le monde virtuel, nous devons réagir tout aussi rapidement dans le monde réel lorsque nous sommes sollicités pour apporter notre aide au lendemain d’une catastrophe naturelle ou d’un attentat terroriste ».

« La France continue à jouer un rôle moteur parmi les pays membres d’INTERPOL en apportant une réponse rapide et un soutien constant à nos initiatives dans le monde entier », a conclu le chef de l’Organisation.